02.01.2015

Les PIJ se mobilisent pour les Assises de la Jeunesse

Les jeunes du PIJ communautaire Roussillon-Conflent ont mis la main à la pâte à l’occasion de ces Assises.

millas, hermeline malherbe, conseil général, PIJ, forums jeunesseHermeline Malherbe, présidente du conseil général et les jeunes du PIJ.

« Débattre pour mieux agir ! ». C’était le mot d’ordre de ces nouvelles Assises de la Jeunesse organisée par le conseil général des Pyrénées-Orientales. Une deuxième édition placée sous le signe du débat et de la concertation avec le lancement des «Forums jeunesse» et une discussion interactive via une plateforme numérique installée au sein du PIJ communautaire de Corneilla-la-Rivière.

Mobilisés toute l’année sur les thématiques du Développement durable, les jeunes de Roussillon Conflent se sont largement impliqués dans l’organisation de cette première journée dédiée à l’environnement: participation au « world café » du conseil général, préparation des instances consultatives de la jeunesse ou encore débat sur la web radio « TakeIt !» avec Hermeline Malherbe, présidente du conseil général.

En marge de ces actions, de nombreux ateliers permettaient aux jeunes de toucher du doigt les problématiques liées à l’environnement mais également les solutions innovantes et les perspectives qu’offre le développement durable.

Des idées qui ne demandent plus qu’à germer entre les murs des PIJ communautaires d’Ille-sur-Têt et de Corneilla-la-Rivière.

13.11.2014

Un plan d’eau réservé pour les moucheurs

Un des quatre plans d’eau du village a vu déferler les pêcheurs à la mouche. Le réservoir leur est attribué.

millas, pêche à la mouche, rené patau, damienne beffara, ségolène neuville, hermeline malherbe, robert olive, fédération pêche► René Patau et Damienne Beffara, maire, tout sourire.

De longue date René Patau, le président de la Fédération des Pyrénées-Orientales pour la pêche et la protection du milieu aquatique, souhaitait la réalisation d’un réservoir pour une activité réservée aux pêcheurs à la mouche. Ce projet tant attendu, vient de voir le jour à Millas.

■ Partager l’espace

Un des quatre plans d’eau est mis à la disposition de ces passionnés. La commune de Millas a récemment et gracieusement amodié les droits de pêche des quatre plans d’eau, aux pêcheurs catalans, sous couvert de leur fédération départementale. L’objectif commun est de partager l’espace entre tous les utilisateurs du site et de faire en sorte qu’il soit un écrin de verdure et d’eau, le plus attrayant possible.

Pour la pêche, autorisée quatre jours par semaine (samedi, dimanche, lundi, mercredi et jours fériés), l’idée repose sur la volonté de proposer différentes pratiques de pêche en fonction du potentiel de chaque plan d’eau. La proximité de la maison de la pêche et de la nature devrait impulser une forte fréquentation et en particulier vulgariser et développer la pêche parmi les jeunes générations.

Le coup d’envoi a été donné le samedi 8 novembre. Durant toute la journée les nombreuses et belles prises se sont succédées et ont été remises à l’eau avec précaution. Plus de 40 pêcheurs ont participé à cet événement important et contribué à sa réussite. Une raison de plus pour que 2015 marque l’accentuation des efforts de la fédération de pêche, en faveur du loisir pêche, c’est-à-dire de tout ce qui est susceptible d’être entrepris pour renforcer la satisfaction des pêcheurs. Sur le réservoir la pêche sera autorisée du 1er janvier au 11 mai et du 11 juillet au 31 décembre 2015. Sur les autres plans d’eau des aménagements supplémentaires sont prévus, ainsi qu’un panneautage général approprié sur l’ensemble du site.

La réalisation des investissements destinés au système de brassage de l’eau et la pose de trois pontons ont été rendues possible grâce à l’aide du conseil général, de la fédération nationale de pêche en France et du conseil régional. Mme le maire, après avoir excusé Ségolène Neuville, Hermeline Malherbe et Robert Olive, a rappelé le rôle important joué par la fédération de pêche pour l’organisation du loisir et s’est réjouie de sa contribution à la gestion d’un site, où les usages sont partagés. Une journée particulièrement réussie pour ce coup d’envoi, avec en perspective de nombreux rendez-vous en cours.

05.08.2014

La feria et ses aficionados sur leur 31

Entre traditions et esprit festif, c’est LE rendez-vous au cœur de l’été.

millas, feria, toros, élevage, Mirura, Victorino Martin, Valdefresno, Urcola, Le Laget,Jalabert, violaine puech, hermeline malherbe, conseil général, christian bourquin conseil régional, ségolène neuville, secrétaire d'état, bernard lopez, comité d'animations, valérie ponsLa grande cour d’honneur a accueilli élus et invités triés sur le volet pour la présentation de cette 31e feria. Photos Th. G. et G. M.

« Sempre endavant », est la devise de trois décennies de feria de Millas. L’an dernier l’un des événements populaires les plus attendus de l’été fêtait, en effet, son 30e anniversaire durant lequel fut présentée la première novillada concours. Pour faire encore plus frissonner les aficionados des élevages mythiques Mirura, Victorino Martin, Valdefresno, Urcola, Le Laget et Jalabert avaient foulé le sable des modestes arènes millassoises. Au grand dam des associations et diverses manifestations anticorridas « qui
viennent jouer les trouble-fête », se sont irrité les défenseurs. Mais ce grain de sable, grossissant au fil des ans, fut à peine évoqué au moment de la présentation de la feria à Perpignan, devant une pléiade d’invités triés sur le volet.

Festivités et traditions

Le programme des festivités (lire article suivant) fut donc détaillé dans la cour d’honneur du Palais des Rois de Majorque, avec en fond la symbolique affiche rouge et noir signée Violaine Puech, artiste peintre. Hermeline Malherbe, présidente du conseil général, Christian Bourquin président du conseil régional, Ségolène Neuville, secrétaire d’Etat. Bernard Lopez, président du comité d’animations culturelles ont officiellement lancé l’édition 2014. Christian. Bourquin : « Les ferias font partie des multiples richesses culturelles de notre pays et occupent une place particulière dans notre département puisque déjà au XVe siècle on courait le toro dans les villages du Vallespir et dans la plaine du Roussillon. Aujourd’hui ces instants privilégiés sont devenus de véritables manifestations populaires où la corrida n’est qu’un élément parmi tant d’autres...». Hermeline Malherbe: « Depuis 31 ans cette feria entraîne dans les rues tout ce qui fait son charme et son attrait, toutes générations confondues ». Ségolène Neuville enfin : « Comme chaque année, je viendrai avec plaisir partager avec vous ce moment fort de la vie festive millassoise ! ». V. Pons

12.01.2014

"Le village est attractif"

Cinq cent personnes étaient présentes à la halle des sports, vendredi soir, pour la traditionnelle cérémonie des vœux du maire, Damienne Beffara, à la population.

millas, damienne beffara, voeux, christian bourquin, ségolène neuville, hermeline malherbe, cérémoniesmillas, damienne beffara, voeux, christian bourquin, ségolène neuville, hermeline malherbe, cérémoniesUne assistance des plus nombreuses avait répondu à l’invitation des élus et du maire.

Sur l’estrade, aux côtés de l’équipe municipale, on remarquait le sénateur, président du conseil régional Christian Bourquin, la députée Ségolène Neuville, la présidente du conseil général Hermeline Malherbe, et le président de la communauté de communes Robert Olive. En début de son discours, le maire Damienne Beffara présentait ses voeux les plus chaleureux à la population : « Nous savons tous qu’il ne suffit pas de se souhaiter les voeux mais que nous devons faire en sorte qu’ils se réalisent en mettant les chances de notre côté. Ainsi, dans la vie publique, un peu d’optimisme en politique est nécessaire. Il faut de fortes convictions pour penser que l’avenir est entre nos mains, et il faut travailler avec énergie pour agir à l’échelon local comme national. Pour améliorer notre bien-être au ville, je sais pouvoir compter sur le dynamisme, la compétence des hommes et des femmes qui vivent dans la comm. une avec passion ».

Plus de 4 000 habitants

Damienne Beffara saluait alors les personnes qui oeuvrent au quotidien pour le village : Christian Bourquin « pour son amitié et son attention toute particulière », Ségolène Neuville « tout le long de l’année à nos côtés, sur le terrain et à l’assemblée », Hermeline Malherbe « pour sa présence et son soutien » ; les partenaires, l’ensemble des personnes qui entourent la jeunesse « Millas a la chance d’avoir des enseignants très motivés et compétents secondés par des “ATSEM” qualifiées. Les effectifs sont en hausse dans les deux écoles. La commune a passé le cap des 4000 habitants, exactement 4079 au 1er janvier, c’est le signe que le village est attractif… » ; l’ensemble des personnes qui entourent les aînés, les commerçants, artisans, chefs d’entreprise, agriculteurs, aux présidents des associations millassoises « Je formule le voeu que le tissu associatif de Millas soit toujours aussi dense et contribue à l’épanouissement de chacun mais aussi à un art du vivre ensemble » ; l’ensemble du personnel communal et de la communauté de communes. Et de conclure : « Lors de la cérémonie des vœux, chaque année, je présente le bilan, c’est-à-dire toutes les réalisations de l’année. Ces réalisations trouvent leurs cohérences, leur logique d’aménagement du cadre de vie, en fonction de ce qui s’est réalisé les années passées et les projets. Cependant, cette année est une année particulière, les élections municipales se déroulent les 23 et 30 mars. Donc votre maire ne fera ni bilan, ni projet ce soir ». Et terminait son discours sur cette phrase personnelle : « Nous détenons collectivement les clefs de la joie et de la confiance de nos enfants en l’avenir. Je suis sûre que nous saurons ensemble les leur léguer ».

Exprimant sa gratitude à l’ensemble de la population « en ayant une pensée pour les absents à ces voeux, à ceux qui sont touchés par la maladie, l’exclusion ou qui nous ont quittés ». Puis, elle laissa la parole aux partenaires institutionnels avant de convier le public à échanger les voeux autour du verre de l’amitié.

17.03.2013

La maison de la pêche et de la nature inaugurée

millas,christian bourquin,hermeline malherbe,ségolène neuville,rené patau,maison de la pêche et de la nature,casa de la pescaInauguration des locaux, hier, en présence de René Patau et des élus régionaux et départementaux. PHOTO/Photos Michel Clementz

C'est un moment historique qui s'est joué hier à Millas en présence du président de Région Christian bourquin et de la présidente de l'institution départementale, Hermeline Malherbe. en effet, la nouvelle maison de la pêche et de la nature, "Casa de la pesca", qui abritera le siège social de la fédération départementale de pêche a été inaugurée. Pour son président, René Patau, l'heure était à la satisfaction du travail accompli. "Depuis la création, en 1942, de l'association, on était un peu à l'étroit dans des locaux pas forcément adaptés. Trouver un nouveau lieu était devenu une préoccupation quotidienne. Aujourd'hui, grâce aux soutiens du département et de la région qui ont toujours su être à notre écoute, on a un instrument de travail conforme aux besoins des pêcheurs et de la fédération. Il a fallu beaucoup d'énergie pour cette construction, à nous de le faire vivre tout en continuant d'avoir une approche pédagogique pour les jeunes".

"Une nouvelle histoire commence ici"

Un bâtiment qui, selon René Patau, respecte une démarche de développement durable : "une nouvelle histoire commence ici pour une pêche respectueuse et proche des valeurs environnementales". La structure de 340 m² regroupe trois bâtiments avec des bureaux, une salle polyvalente et un local technique pour un coût de 1,046 million  d'euros financé à la fois par la région, le départemnt et des fonds européens. J.M.

20.12.2012

La prestation des Bonnet récompensés par le Conseil Général

millas,bonnet,jonathan,jeremy,jean-pierre guillemet,françoise bigotte,hermeline malherbe,conseil généralLicenciés au club de Millas Boxe et membres du Pôle France de Toulouse, les jumeaux millassois étaient allés au Monténégro remporter chacun un titre de champion d'Europe : Jonathan (-60 kg) et Jérémy (-65 kg). C'est à ce titre qu'ils ont reçus chacun un chèque des mains d'Hermeline Malherbe, présidente du Conseil Général, et Françoise Bigotte, conseillère régionale.millas,bonnet,jonathan,jeremy,jean-pierre guillemet,françoise bigotte,hermeline malherbe,conseil général

01.12.2012

Rebouchage des forages en fin de vie

millas, forages, hermeline malherbe, damienne beffaraLe syndicat mixte a procédé, mardi, au rebouchage de cinq forages communaux dont celui de Millas.

Le syndicat mixte pour la protection et la gestion des nappes souterraines de la plaine du Roussillon, créé en 2008, a pour mission de concevoir et de mettre en œuvre les actions permettant de concilier les usages de l'eau et le bon état de la ressource. Il a notamment vocation à accompagner les collectivités dans ce sens, en particulier par le biais d'actions opérationnelles. Lorsqu'un forage arrive en fin de vie sur une commune, il est nécessaire de le reboucher car il peut devenir un vecteur de transfert de pollution vers les nappes phréatiques profondes. Pour ce faire, le syndicat mixte procède au rebouchage de cinq forages communaux dont celui de Millas. Cette opération doit être réalisée dans les règles de l'art afin de protéger les eaux souterraines. Mardi dernier, des techniciens et de nombreux élus dont Hermeline Malherbe, présidente du conseil général et présidente du syndicat mixte, accompagnée de Damienne Beffara, maire, ont assisté aux travaux de rebouchage du premier forage. Les horizons non captés doivent en effet être cimentés pour prévenir l'infiltration d'eau potentiellement polluée dans l'ouvrage afin de préserver les ressources en eau potable. Le recensement des forages publics continue et une nouvelle tranche de travaux de rebouchage aura lieu en 2013 répondant ainsi à une des préoccupations des usagers : la gestion et la protection des eaux potables.millas,forages,hermeline malherbe,damienne beffara

millas,forages,hermeline malherbe,damienne beffara