22.11.2010

Ils ont dit...

Loïc Marty (ouvreur de la Côte) : « Nous faisons trop de fautes pour espérer remporter le derby. Excepté les dix premières minutes, nous ne faisons que subir. On les attendait sur l'agressivité, sur l'orgueil et ils ont su répondre présents dans ces domaines-là. Nous n'avons pas joué et c'est bien là le plus désolant. Peut-être n'avons-nous pas assez ouvert le jeu... Et dire que nous visions au moins le bonus défensif, c'est raté. Nogaro et Lunel sont devants dans cette poule. Nous allons devoir batailler avec Elne, Gaillac et Pamiers pour la qualification ».

Joaquim Roque (arrière de la Côte) : « Collectivement, nous n'y sommes pas. Le premier essai est pour moi, je glisse et Millas en profite pour aller marquer. Millas a joué dans son registre et mérite son succès. Il va falloir très vite que nous nous remettions en question. Dans cette équipe, ça parle trop et il n'y a pas assez d'alternance entre jeu d'avants et jeu d'arrières. Que voulez-vous, ce sont aussi les valeurs du club, ancrées depuis tant d'années, qui ont du mal à évoluer. Henri Marcuello essaie bien de faire sauter quelques verrous... En tout cas, aujourd'hui (hier), je suis frustré... ».

Marc Adroguer (co-entraîneur de Millas) : « C'est un immense soulagement. J'espère que cette victoire va nous permettre de nous libérer et démontre que nous pouvons, nous aussi, envoyer du jeu. Je suis juste déçu que la Côte soit privée de bonus défensif à la toute dernière minute. Après tout, nous sommes tous Catalans non ! Désormais, Roquefort doit à nouveau redevenir citadelle imprenable. Il en va de notre salut. Il nous reste trois matches avant la trêve : Gaillac dimanche prochain où nous jouerons sans pression, Lunel à la maison et à La Salvetat. Deux victoires nous permettraient de passer de bonnes fêtes ».

Recueilli par A.H.

12:06 Publié dans Sport | Tags : millas, us millas, ils ont dit | Lien permanent | Commentaires (0)