09.05.2010

Millas - JOP-Vernet : la Fédérale 3 en jeu

Un énorme défi attend la JOP cet après-midi (15h30) à Rivesaltes. Celui de faire tomber Millas de son piédestal d'invaincu.

essai-du-numero-5-millas.jpgLe 25 avril dernier, les hommes de Juan, Adroguer et Rodriguez sont allés chercher à Prades la victoire qui a fait basculer la hiérarchie (14-26). L'USM, avec 26 victoires en 26 matches, est devenu le favori de cette finale : "Les résultats font de nous les favoris, admet Marc Juan, mais je nous considère encore comme les petits contre Prades qui a de grosses ambitions. En tout cas, on n'a pas encore gagné et on ne se considère pas comme champions, loin de là même si on est au complet et bien préparés. Les joueurs ne veulent pas tout perdre." En réalité, Juan a une crainte, celle de voir ses joueurs tétanisés par l'enjeu, bafouiller leur rugby comme contre... Prades (14-11) : "On avait gagné ce match aller chez nous mais on n'avait pas été bon. Le problème, c'est que ça se joue sur un match, la super saison qu'on a fait peut être balayée d'un coup mais on n'y pense pas, on veut gagner."

La JOP bête blessée


Du côté de Prades, la dynamique est différente. Proclamée favorite de la compétition par la plupart des observateurs, la JOP-Vernet a eu du mal à assumer ce statut lors de la deuxième phase et n'a atteint la finale de la compétition que grâce à une victoire en barrages, acquise au forceps, contre le FLHV (24-22). Mais attention à la bête blessée, toujours dangereuse : "On attend une réaction d'orgueil des joueurs, assène Philippe Amoros co entraîneur de la JOP Vernet, ça se jouera dans les têtes. Et puis on a moins de pression que Millas qui, mathématiquement, est favori. On sait qu'on va devoir sortir un gros match." Là-dessus, le doute n'est pas permis, mais Prades est-il capable de contrecarrer les plans d'une équipe de Millas qui l'a battu deux fois en deux confrontations cette saison ? Amoros répond par l'affirmative : "Il ne faut plus se poser de questions, il va falloir s'envoyer mais sans donner trop de possibilités à Ribes sur pénalités. On doit trouver le juste milieu entre agressivité et discipline. On est en finale, c'est bien mais maintenant, on doit gagner si on veut monter en Fédérale 3." A noter qu'à 13 h 30, également à Rivesaltes, la finale des réserves opposera... Prades à Millas.