03.05.2012

La villa de Marine Le Pen et Louis Aliot étrangement "visitée"

Photo d'illustratonPhoto d'illustraton  © D.R.

A trois jours du second tour de la Présidentielle, à Millas la villa de Louis Aliot et de Marine Le Pen (le couple FN), a fait l'objet d'une bien étrange "visite".

Ce jeudi matin, en effet, un témoin, a priori l'employé charger de la surrveillance du pavilllon, a signalé plusieurs anomalies. La grille d'entrée de la propriété, habituellement fermée à clé, avait été cadenassée par des inconnus qui ont également déposé dans la boîte aux lettres de la maison des tracts comportant un message revendicatif.

Entre autres, selon nos confrères de Midi Libre, une affiche répresentant un pied qui écrase une croix gammée. Photo taggée de l'inscription : "Vous n'avez pas le monopole du drapeau".

17.01.2011

Politicorama

La présidente habite Millas

C'est sans surprise que Marine Le Pen a succédé hier à son père à la tête du Front national. Et c'est donc la désormais présidente du FN qui est propriétaire d'une demeure à Millas, achetée avec son compagnon Louis Aliot. Ancien conseiller municipal d'opposition à Perpignan, Louis Aliot, conseiller régional FN, a installé son cabinet d'avocat boulevard Wilson et est candidat aux cantonales sur le canton de Perpignan 9/Bas-Vernet. Y verra-t-on Marine Le Pen le soutenir pendant la campagne ?

Bourquin en campagne avec le poing et la rose
 

Au culot. Christian Bourquin, toujours pas réintégré au Parti socialiste, n'a pas hésité une seconde avant de ponctuer son nom, sur la propagande de campagne pour les cantonales, par le sigle du PS. Le poing et la rose s'affichent donc ostensiblement sur tous les tracts et documents qui vont être largement distribués dans les cinq départements de la région. Un peu à la manière d'un Georges Frêche qui construisait des lycées alors que le ministère de l'Education refusait de créer des postes d'enseignants.   « On fera le lycée et quand il sera fait, ils ne pourront pas faire autrement que d'y mettre des enseignants », disait feu le président de région. Pas de doute, Christian Bourquin a été à bonne école. D'abord le poing et la rose, ensuite Solférino   « pour les 58 exclus ou pour personne ».

Aux vœux en bus

Christian Bourquin présidera, demain soir à Montpellier, sa première cérémonie des vœux en tant que président de Région. Et il entend bien que les Catalans soient largement représentés dans le palais des expositions de Montpellier.

Pour faciliter leur voyage, des navettes gratuites sont mises à disposition par la Région au départ de Perpignan, Mont-Louis, Prades, Ille-sur-Têt, Millas, Argelès et Le Boulou. Un dispositif unique dans la région :   « C'est une expérience testée cette année sur les P.-O. car il y a eu une demande et qui pourrait, selon les résultats, être généralisée à l'ensemble des autres départements l'année prochaine », déclare-t-on à la Région.

En attendant d'être transportés par des TER à 1 euro, les supporters de Christian Bourquin ont déjà mobilisé trois bus.   « La demande est très forte du côté de Millas, d'Ille mais aussi de Perpignan », livrait hier la Maison de la Région de Perpignan, chargée des réservations. Le coût de ces transports sera supporté par le conseil régional.

Bourquin à Biarritz

On ne sait pas s'il ira en bus mais Christian Bourquin sera à Biarritz le 27 janvier pour soutenir l'USAP. Le club catalan (10e du Top 14) y affrontera les Basques du Biarritz Olympique (5e) dans leur antre d'Aguiléra.

Ce que touchent les élus de l'Agglo
 

La dernière séance du conseil de communauté aura été l'occasion pour l'assemblée de voter les 'indemnités des élus'. Où l'on apprend que le président de Perpignan Méditerranée communauté d'agglomération, Jean-Paul Alduy, touche chaque mois 2 280 euros bruts, les vice-présidents (tous les maires + 7 non maires), 1 710 euros bruts et les conseillers communautaires 228 euros bruts.
  
F. Michalak