20.03.2011

Millas subit le jeu contre Lunel

Hier après-midi, face au leader du championnat et avec un effectif décimé par les blessures, l'Union Sportive Millassoise ne se faisait guère d'illusions sur ses chances de succès dans l'Hérault.

Pourtant, l'entame de rencontre était équilibrée. Avec l'aide du vent, les Catalans occupaient le terrain adverse grâce aux coups de pied de leur ouvreur Nicolas Ribes. C'est d'ailleurs Paul Ribes qui ouvrait le score d'une pénalité de 55 mètres à la 17e (3-0).

Lunel quelque peu absent dans l'engagement réagissait vite et bien. Sur une touche à cinq mètres, le deuxième ligne Mougel était poussé dans l'en-but (5-3 à la 20e). Les Héraultais avaient trouvé la bonne carburation et allaient enchaîner les occasions de haute volée jusqu'à la pause. Millas craquait logiquement sur deux nouveaux essais de Herzog en bout de ligne et de Sirvent sur un ballon de contre (17-6 à la pause).

A la reprise, Lunel reprenait sa domination avec un essai du pilier Akasbi sur une « pénaltouche » (24-6 à la 42e). Par la suite, la rencontre se rééquilibrait. Lunel desserrait l'étreinte et Millas avait quelques bons ballons de contre à jouer. Cependant le rythme n'était pas élevé et on commençait à trouver le temps long durant cette seconde période.

Les dernières minutes permettaient à Lunel de faire enfler son avance. Face à un adversaire démobilisé, Lunel finissait sur une bonne note avec des essais aux 75e et 79e minutes (38-6).

Cette défaite prévisible ne changera rien à la fin de saison de l'équipe de Millas.

Assurés de finir à la septième place, les Catalans devront se résoudre à évoluer à l'échelon inférieur la saison prochaine. Jordi Pobo

08:43 Publié dans Sport | Tags : millas, rugby, lunel, ribes, catalan | Lien permanent | Commentaires (0)

19.03.2011

Millas sans illusion ?

millas, usm, marc juan, rouge et noir, lunel, matchPour   cette avant-dernière journée des matches de poule, les « rouge et noir » doivent se rendre chez le leader incontesté de la poule : Lunel au stade Pierre Ramadier à 18h. Millas, le petit poucet n'aborde pas a priori cette rencontre avec beaucoup d'angoisse. Après sa victoire historique contre Gaillac, Millas préfère « visiter Montpellier » afin d'éviter le forfait.   

« Le but, ce n'est pas le voyage de fin d'année, on y va pour faire un match de rugby », déclare le co-entraîneur Marc Juan.  « Le groupe est intéressant et, avec,on ira jusqu'au bout ».

Pour Lunel, premier de poule, avec 19 victoires pour une défaite, la victoire est logique.

Que feront, aujourd'hui, les « rouge et noir » dans cette rencontre qui s'annonce difficile ? Au match aller à Roquefort, Lunel ne l'avait emporté que par 29 à 22 dans une rencontre très serrée. Pour ce match retour, toujours amputés de quelques éléments (Billes et Argiles notamment blessés, mais aussi Osmond, Casamitjana, Metlaine et Noguera suspendus), les Millassois seront dans une position délicate mais connaissant leur fierté du maillot, pourquoi ne réussiraient-ils pas le tour de force de récidiver l'exploit de la semaine dernière face à Gaillac malgré le difficile déplacement qui les attend ? Mais hier soir encore, les techniciens n'en finissaient plus de compter et recompter les troupes valides afin d'aligner également une équipe B.

L'équipe possible : Ribes Nicolas - Amrani, Pech, Alves Daniel et Philippe - Ribes Paul, Géa- Allègre, Loeuillet, Quentin - Grando, Mauretta - Campa, Rodriguez, Salvat.

15.03.2011

Panorama de la Fédérale 3

« On va visiter Montpellier ».  Marc Adroguer avait l'esprit badin hier matin à l'évocation du déplacement à Lunel, samedi 17 h 30. Déjà privés des cinq joueurs dimanche face à Gaillac (Metlaine, Billes, Casamitjana, Hernandez et T. Aouissi), les entraîneurs de l'USM devront aussi passer des services d'Osmond (deuxième carton jaune) et de Noguera (rouge), suspendus dans l'Hérault. Dur dur pour des « rouge et noir » à l'effectif maigrelet. « On va visiter Montpellier, je ne connais pas bien ce coin ».

Match référence. « Gaillac, c'est la plus belle équipe de la poule et je suis fier de mes gars qui ont su rivaliser avec un tel adversaire. C'est notre match référence depuis le début de saison ». Marc Adroguer, le coach millassois qui ne masquait pas son bonheur hier matin, à l'heure du café-crème. « Nous avons fait preuve de vaillance, de discipline et d'agressivité, surtout en première période. Par la suite, nous avons serré les dents pour remporter la victoire ».

09:00 Publié dans Sport | Tags : millas, lunel, marc adroguer, usm | Lien permanent | Commentaires (0)

15.02.2011

L'US Millas continue de croire au maintien

millas,oliver allègre,marc,juan,adroguer,paul ribes,roquefort,elne,la côte,lunel,aouissiSi Millas redescend en séries à l'issue de la saison, on ne pourra pas reprocher à la formation des deux Marc, Juan et Adroguer, un manque d'implication. La performance des équipiers d'Olivier Allègre contre Revel ce week-end reflète l'état d'esprit des « rouge et noir ». Bien qu'ayant évolué à treize pendant 35 minutes suite aux expulsions d'Alves (20e) et Salvat (46e), l'USM s'est arrachée pour obtenir une victoire bonifiée (31-0). « C'est notre match référence cette saison mais les gars sont concernés par le club, estime Adroguer. Au niveau de l'envie, du don de soit, les joueurs ont beaucoup donné. » Un peu trop même si l'on se fie aux décisions de Monsieur Falip, l'arbitre du match : « On a eu le tort de répondre. On est tombés dans le piège tendu par Revel, poursuit l'entraîneur catalan. Évidemment, l'arbitre n'a vu que nous. Mais en fait, le premier carton rouge nous a réveillés. Finalement on a gagné. » Et Millas, emmené par un bouillant Paul Ribes, est même allé chercher le bonus offensif dans les derniers instants du match.

Ces cinq points empochés dimanche permettent aux pensionnaires du stade Roquefort de conforter leur septième place au classement : « On a les cartes en main pour garder cette septième place, poursuit Adroguer . Notre objectif pour cette fin de saison est de la conserver. » Malheureusement pour les partenaires des frères Aouissi, elle risque de ne pas suffire pour maintenir le club en fédérale 3 : « On est assez loin des septièmes des autres poules et on sait que le moins bon septième descendra, lâche le technicien millassois, fataliste. On va s'accrocher, essayer de prendre le maximum de points pour aller chercher le septième le plus proche. On y croit même si ça va être compliqué. »

Le calendrier de l'USM, avec trois déplacements délicats (à Elne, la Côte et Lunel, leader) d'ici la fin de saison, n'incite pas à l'optimisme mais des éléments positifs existent comme le retour en forme des cadres, ou l'état d'esprit affiché dimanche. Le chemin est étroit mais le maintien passe par là.

Laurent Morales