31.01.2015

Conseil municipal

Le conseil municipal se réunira mercredi 4 février à 20 h 30, salle du conseil municipal (rez-de-chaussée de la mairie).

22.01.2015

Recensement de la population

Le recensement de la population se déroule dans la commune jusqu’au 14 février. Se faire recenser permet de déterminer la population officielle de chaque commune. Du nombre d’habitants découle la participation de l’Etat au budget des communes, le nombre d’élus au conseil municipal, la détermination du mode de scrutin, le nombre de pharmacies, etc. Un agent recenseur recruté par la mairie se présentera chez vous, muni de sa carte officielle. Vous aurez le choix entre la réponse «papier» et la réponse «internet ». Si vous choisissez de répondre par internet, rendez-vous sur le site : www.le-recensement-et-moi.fr et cliquez sur « Le recensement en ligne, c’est ici ». Utilisez votre code d’accès et votre mot de passe pour vous connecter. Ils figurent sur la notice d’information que l’agent vous a remise lors de son passage. Ensuite, vous n’avez plus qu’à vous laisser guider. Si vous choisissez la version « papier », remplissez les questionnaires papier que l’agent recenseur vous remettra lors de son passage. Il peut vous y aider si vous le souhaitez. Il viendra les récupérer. Seul l’Insee est habilité à exploiter les questionnaires. Ils ne peuvent donc donner lieu à aucun contrôle administratif ou fiscal. Votre nom et votre adresse sont nécessaires pour être sûr que les logements et les personnes ne sont comptés qu’une fois. Lors du traitement des questionnaires, votre nom et votre adresse ne sont pas enregistrés et ne sont donc pas conservés. Toutes les personnes ayant accès aux questionnaires sont tenues au secret professionnel.

Pour obtenir des renseignements complémentaires, vous pouvez contacter la mairie au 04 68 57 40 03.

05.12.2014

La mairie communique :

Suite aux intempéries du 29, 30 novembre 2014, et en vue de la demande, par la Maire, de reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle pour la commune de Millas, vous êtes priés de vous faire connaître à l’accueil de la mairie afin de signaler les dommages causés aux biens pour les particuliers, les entreprises et les agriculteurs.

Pour les biens assurés, vous devez également déclarer, dans un délai de 5 jours, les dommages subis à votre compagnie d’assurance.

Si la reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle est constatée par arrêté ministériel, les sinistrés disposent alors d'un délai de 10 jours à compter de sa publication pour faire parvenir à leur compagnie d'assurance un état estimatif des dégâts, s'ils ne l'ont pas déjà fait dès la survenance du sinistre.

23.06.2014

Le pays catalan a fêté la musique

En attendant les feux de la Saint-Jean, ce soir, les villages ont déjà célébré la musique samedi soir. Ambiance.

millas, fête de la musique, PIJ, mairie, francasGrâce au relais des PIJ, l’appui de la mairie et des “Francas”, ce concert gratuit dans les arènes fut un franc succès. Tous ces artistes ont permis la réussite d’une manifestation populaire.

15.06.2014

La médiathèque communautaire Robert-Avril fait peau neuve

Élus et équipe communautaire ont célébré le nouvel aménagement de cet espace plus ouvert, au mobilier tout neuf avec de nouveaux équipements informatiques et multimédias.
millas, médiathèque, robert avril, réaménagement, cdc roussillon conflent, mairie, conseil général, région, dracRéaménagement médiathèque communautaire.

Quelques-unes des nouveautés ont donc été présentées aux élus de la CdC (communauté de communes) Roussillon-Conflent, à l’occasion d’une réception organisée par l’équipe de la médiathèque communautaire Robert-Avril de Millas. Un réaménagement salutaire, porté par la CdC et réalisé grâce au soutien de la mairie de Millas, du conseil général, de la Région, de la DRAC et de la médiathèque départementale, qui devrait permettre de donner un nouveau souffle à ce lieu, qui a fêté ses dix ans à l’automne dernier.

De nouveaux atouts

Pensée comme un véritable lieu d’échanges et de partage, la structure communautaire nouvelle version est déjà plébiscitée par les abonnés. « L’espace est vraiment bien conçu, plus ouvert, plus agréable aussi, indique Robert, un habitué des lieux. Les collections sont mises en valeur et invitent à la découverte ». L’autre nouveauté, c’est l’espace multimédia qui comprend désormais deux postes informatiques et une platine pour offrir aux abonnés un meilleur service.

Cette nouvelle dynamique initiée par le service lecture publique de Roussillon Conflent, porte déjà ses fruits puisque l’on constate une augmentation de 23% de nouveaux inscrits depuis que la médiathèque a rouvert ses portes et un nombre d’abonnés actifs en augmentation de plus de 12% par rapport à 2013.

Des plus

Par ailleurs, la programmation des animations proposées a été revue et étoffée. « Nous voulons organiser le plus d’animations possibles dans nos murs, afin de fidéliser les abonnés et transformer une simple visite en une fréquentation et une utilisation régulière de nos services, explique la responsable de la médiathèque. C’est pourquoi, nous privilégions des animations interactives et conviviales, tels que les ateliers créatifs, les après-midi jeux de société ou encore l’initiation au scrapbooking. L’objectif est vraiment de passer d’un mode de fréquentation très consumériste, à un comportement participatif de nos abonnés ».

Mention spéciale donc à l’équipe de la médiathèque, et notamment à ses fidèles bénévoles, Françoise Hervé et Monique Hérant, qui ont travaillé d’arrache-pied pour offrir aux habitants de Millas et de Roussillon-Conflent, un véritable lieu de vie et de rencontres dédié à la culture.

A la Maison du Parc, 19 rue de la Fontaine. Ouvert : mercredi de 9 h 30 à 12 h30 et de 14 h à 18h ; vendredi de 15h à 18 h ; samedi de 9h 30 à 12 h30. Informations et abonnements : 04 68 57 81 97.

17.02.2014

Un nouveau duel J. Garsau - D. Beffarra

millas,mairie,jacques garsau,damienne beffara► Quel locataire en mars ?

Il n’y a pas de citadelle imprenable. C’est en tout cas ce que se disent les colistiers de Jacques Garsau qui ont monté une liste pour affronter Damienne Beffara, maire de la commune depuis 2001, après son ex-mari (Christian Bourquin) qui lui-même avait succédé à son beau-père. C’est dire si la famille Beffara est implantée dans la commune depuis plus de 40 ans. « Nous sommes arrivés à un clientélisme et une gestion de clan, analyse Jacques Garsau qui avait déjà tenté sa chance, sans succès, en 2008. On a vraiment l’impression que la liberté d’expression dans la ville est sous contrôle. On nous assure que l’on part au casse-pipe, même nos amis nous le prédisent. Mais nous, nous sommes confiants, notre candidature n’est pas du simple témoignage, on sait que qu’il est possible de battre l’équipe sortante ».

Sé-ré-ni-té

Dans son bureau de l’hôtel de ville, Damienne Beffara affiche un sourire confiant. « Je n’ai rien à dire sur ce monsieur que je connais à peine, explique-t-elle, il n’habite dans la commune que depuis peu. Je préfère parler quant à moi des projets et de l’avenir de Millas ». Parmi ces projets, le futur collège qui, bien que du ressort du conseil général, sera aussi au centre d’équipements municipaux à vocations sportifs. Commune, communauté de communes, département, région, Damienne Beffara assure travailler avec tout le monde « pour le bien de la ville ».

L’équipe en place a fait valider le plan local d’urbanisme qui comprend un éco quartier, mais aussi l’extension de la zone d’activités, des aménagements liés aux obligations du Grenelle de l’environnement. Bref, tout est programmé pour la continuité.

Dette importante

« Ce qui nous inquiète surtout, pointe Jacques Garsau, c’est le niveau d’endettement de la commune, avec surtout une douzaine d’emprunts avec des taux exorbitants, et tous à la même banque. Notre action sera de renégocier en priorité ces taux, afin de contenir la dette sans grever les projets d’investissement ». On peut s’étonner aussi qu’avec un score de plus de 20% à l’élection présidentielle, le Front national n’ait pas décidé de présenter une liste sur la commune. « C’est vrai que Louis Aliot, qui habite Millas, explique Jacques Garsau, a demandé à me rencontrer. Je l’ai vu. On a parlé de tout et de rien, et quand je lui ai confirmé que je préparai une liste, il m’a dit que son parti n’en ferait alors pas».

L’opposition siégera 

Quoi qu’il arrive, des élus de l’opposition feront en mars leur entrée au conseil, chose nouvelle pour la commune qui va voter pour la première fois sur des listes complètes. « Tout ce que j’espère, sourit madame le maire, c’est qu’il y aura le moins possible d’élus de l’autre liste à siéger avec nous ». La liste de Jaques Garsau est prête, avec promet-il, des noms qui vont surprendre. Celle de Damienne Beffara aussi, elle comprendra 17 élus sortants, et de nouvelles têtes, tous impliqués à gauche. Mais contrairement à une rumeur persistante, le fils de Damienne et de Christian Bourquin n’en fait pas partie. D. D.

10.12.2013

Des crèches catalanes à voir

millas,expo,crèches,charte intercommunale,mairie,association diocésaine jean-paul iiUne des crèches exposées

Dans le cadre des festivités de la Sainte Eulalie, la Charte Intercommunale du canton de Millas, la Ville de Millas et l’Association diocésaine Jean-Paul II organisent une exposition de crèches en l’église Sainte Eulalie Tout au long de cette semaine vous pourrez découvrir une vingtaine de crèches, de toutes tailles et de tous horizons. L public venu en nombre au vernissage a pu découvrir des crèches unique, de toutes tailles et de toutes les matières. Les visiteurs ont été surpris par la taille de certaines compositions puisque la scénographie peut impliquer la reconstitution d’un milieu naturel ou d’un village entier.

Cette exposition est l’occasion de découvrir des crèches du département réalisées à partir de supports et de matériaux aussi divers.  "La créativité de tous ces artistes est impressionnante, chaque crèche a sa particularité pour le plus grand bonheur des petits et des grands" nous a confié Valérie présente lors du vernissage ; « Félicitation aux organisateurs et à tous les exposants qui nous régalent par la beauté de leurs compositions».

« Ces crèches nous plongent au cœur des fêtes de Noël et nous rappellent les émotions vécues dans notre enfance au coin du feu avec nos parents et nos grands-parents » dira Georges l’air un brin nostalgique. La fête s’est achevée dans la bonne humeur sur un apéritif catalan.

L’exposition est ouverte jusqu’au mercredi 15 décembre. Les horaires d’ouverture seront les suivants : de 10 h 00 à 12 h 00 et de 14 h 00 à 17 h 00. Vous avez encore quelques jours pour découvrir cette exposition riche de nombreuses émotions. Entrée gratuite. Remercions au passage les propriétaires des crèches qui ont eu la gentillesse de bien vouloir les mettre à disposition.