17.10.2014

Pêche: + 9,5% en plaine et Fenouillèdes

Les représentants de la plaine du Roussillon et du Fenouillèdes se sont réunis à Millas à l’invitation de René Patau, président de la fédération départementale.

millas,pêche,rené patau► René Patau (à gauche) est aujourd’hui à Font-Romeu avec les représentants du secteur.

Ce rendez-vous de travail a permis de faire le point sur la vente des cartes de pêche par Internet et a porté sur le projet de réglementation 2015.

■ +2% sur Internet

Le premier bilan rapide de la vente des cartes de pêche par internet sur le département enregistre une augmentation globale d’adhérents de 2%. Pour le secteur Plaine-Fenouillèdes c’est une embellie de 9,50 %, avec une hausse des ventes de cartes personnes majeures, des cartes personnes mineures et des cartes hebdomadaires. Ces résultats indiquent le retour de certains pêcheurs vers leur AAPPMA d’origine. L’apport de la nouvelle AAPPMA de Rivesaltes ainsi que l’effort consenti par les dépositaires pour relayer les pêcheurs qui ne disposent pas chez eux de connexion interne complètent efficacement le dispositif.

 La carte réciprocitaire interfédérale à 95 €

Pour 2015, le renouvellement de la carte « réciprocitaire interfédérale personne majeure » à prix unique devrait être portée à 95 €. Cela concerne la possibilité de pêcher, sans coût supplémentaire, avec le même produit, dans 89 départements. Cela concerne les 37 départements du club Halieutique, les 36 départements de l’Entente Halieutique du Grand Ouest et les 16 départements de l’Union Régionale du Nord Est. A peu de chose près, c’est l’équivalent d’une carte nationale.

■ Réglementation 2015

Concernant le projet de réglementation 2015, il nécessite quelques ajustements liés aux périodes d’ouverture de la pêche dans les rivières : du 14 mars au 20 septembre 2015. Sur les parcours pêche de loisir des plans d’eau de la deuxième catégorie piscicole pas de changements ainsi que sur les cours d’eau.

La capture du brochet sera interdite dans toutes les eaux du 26 janvier au 30 avril. Mais en plus, durant cette période, les modes de pêche au vif, au poisson mort ou artificiel, ainsi que les leurres, sont interdits dans le grand plan d’eau de Villeneuve-de-la-Raho et dans la totalitéde la deuxième catégorie piscicole de l’Agly et de la Désix. La réouverture du brochet aura lieu, comme dans toute la France le 1er mai.

Parmi les questions débattues : la préoccupation des pêcheurs au coup, à la recherche de secteurs favorables pour la pêche des poissons blancs, les exigences statutaires des ateliers pêche nature et les projets pour animer la pêche. En particulier la promotion de la pêche qui pourrait se développer auprès du public urbain, avec l’exploitation du parcours pêche sans panier, sur la Têt, dans la traversée de Perpignan. L’usage de leurres, avec toutes leurs variantes, devrait apporter de nouvelles possibilités et contribuer à adapter la pêche à de nouvelles attentes.

Prochaine réunion de secteur programmée le 17 octobre à Font-Romeu.

30.05.2014

Avis aux pêcheurs

Le bureau de l’amicale des pêcheurs de Millas par l’intermédiaire de son président Lenhardt communique. En raison du déversement fédéral le 7 juin, le concours de pêche de l’amicale prévu a cette date est reporté au samedi 14 juin même heure le plan d’eau sera réservé les 14, 15, 16 juin aux pêcheurs ayant participé au concours par arrêt municipal. Disposition prise en accord avec l’AAPPMA d’Ille-sur-Têt.

26.05.2014

« Le printemps » aux lacs et au parc

La Charte intercommunale du canton de Millas et la Fédération départementale de pêche organisent le Printemps de Millas, le dimanche 1er juin. Aux lacs de 7 h à 18 h, concours de pêche, ateliers pour enfants, initiation à la pêche, baptême en barque. Au parc de 10h à 18h, marché floral, marché de producteurs, artisanat, mini-ferme, jeux pour enfants, balades botaniques. Des navettes en calèches entre le parc et les lacs seront assurées toutes  les demi-heures.

Gratuit. Tél. 04 68 57 16 68.

20.05.2014

Quand la pêche se décline au féminin

La 2e manifestation pêche réservée aux femmes a réuni, dimanche, quarante participants : vingt-cinq femmes et quinze enfants.

millas, pêche, nicolas procacci, baptême, barque, truite, journéemillas, pêche, nicolas procacci, baptême, barque, truite, journéemillas, pêche, nicolas procacci, baptême, barque, truite, journée

millas, pêche, nicolas procacci, baptême, barque, truite, journée

► Bien sûr, les dames étaient à l’honneur de cette journée. Mais les enfants ont profité de sérieux conseils aussi.

Placée sous le signe de la bonne humeur, cette manifestation récréative a une portée symbolique forte : faire découvrir un loisir de pleine nature. « Elle intervient dans un contexte où la pêche innove, crée des produits pêche et doit rester ouverte à tous, expliquent les organisateurs. Trois espaces étaient réservés. Le premier pour l’apprentissage de la pêche à la truite aux appâts naturels, le second pour la pêche aux leurres et le troisième réservé aux enfants pour l’initiation de la pêche au coup ». La pêche s’annonçait dimanche favorable, sous des conditions météorologiques agréables. Les poissons et les truites en particulier se sont montrés discrets.

► Une journée familiale

Au total une quinzaine de truites ont été prises, ainsi qu’une vingtaine de gardons, une belle carpe, une jolie tanche et deux perches. Toute la matinée, deux jeunes pêcheurs pointus ont effectué une démonstration de pêche aux leurres, installés sur leur float tube. Dans le même temps Nicolas Procacci, le responsable du centre piscicole de Sahorre a proposé une démonstration de pêche en barque et a offert quelques baptêmes de pêche. Puis, la Fédération départementale de pêche a offert, sur place, une restauration rapide et bienvenue. Pour terminer, le tirage de la tombola a permis d’attribuer des lots de matériels de pêche et des cartes de pêche aux dames et aux enfants. Mention bien à toutes les participantes et aux enfants. Un grand merci aux animateurs salariés de la Fédération et bénévoles des associations agrées de pêche.

millas, pêche, nicolas procacci, baptême, barque, truite, journée

millas, pêche, nicolas procacci, baptême, barque, truite, journée

14.05.2014

Un dimanche de pêche au féminin au plan d’eau

millas, pêche, féminin, maman, initiation► La pêche féminine a ses adeptes.

La première édition de la journée de pêche réservée aux dames, en 2013, organisée par la Fédération départementale de pêche avait remporté un petit succès. « Pour la saison 2013, dans le département et pour la pêche de loisir, le public féminin représente 9% des adhérents. Voilà pourquoi le rendez-vous est renouvelé », expliquent les organisateurs.

Toujours fixé autour des plans d’eau de la commune, cette journée est prévue dimanche 18 mai. Le public féminin et en particulier les mamans, qui souhaitent participer, peuvent venir accompagnées de leurs enfants. Une manifestation gratuite, avec le matériel mis à disposition et la formation assurée par les animateurs de la Fédération et des accompagnateurs bénévoles venus des quatre coins du département.

Les dames et les enfants qui n’ont pas leur carte de pêche seront dotés d’un « pass-pêche » autorisant cette activité le temps de la manifestation. La journée se déroulera autour de trois ateliers permettant de tester les différentes techniques de pêche proposées (pêche de la truite aux appâts naturels et pêche aux leurres) et de bénéficier d’un baptême de pêche en barque. Un espace pêche sera réservé pour les enfants. A midi l’ensemble des participants se retrouvera pour une tombola et un casse-croûte sur le terrain. L’après-midi, pour celles qui le souhaitent, la pêche et l’initiation continueront de 14 h 30 jusqu’à 16 h.

► Accueil et inscription de 8 h 30 à 9 h ; pêche de 9 h  à 12 h 30 pêche. Les inscriptions préalables sont vivement conseillées au 0468 66 88 38 ou par mail : federationpeche66@wanadoo.fr

17.03.2014

La Têt se refait une beauté

De Millas à Néfiach, les berges sont nettoyées dans le cadre du programme d’entretien des cours d’eau.

millas, berge, fédération, pêche, milieu aquatique► Les bénévoles s’activent sur les berges de la Têt.

La réflexion sur l’organisation de l’entretien des cours d’eau, reste une préoccupation pour les représentants des pêcheurs, les responsables politiques et les représentants de l’Etat. La Fédération de pêche et de protection du milieu aquatique accomplit aujourd’hui ce travail avec des bénévoles.

Le programme 2014 a prévu de réhabiliter les berges de la Têt, entre Millas et Néfiach, avec une alternance d’espaces dégagés et de couvert végétal.

Les bénévoles à pied d’oeuvre

Dernièrement dans l’air vif du matin, une vingtaine de bénévoles, répartis en quatre équipes, se sont activés, à nettoyer les berges de la végétation qui les encombre. Peupliers, saules et aulnes ont été tronçonnés, ébranchés et débités. Roseaux, buddleia et autres plantes envahissantes, ont été coupés ou broyés à la débroussailleuse.

La rivière disparaissait sous les arbres et les branches, après cette première journée, les résultats de l’opération deviennent visibles. Ils le sont depuis la voie sur berge, en favorisant une belle vue sur la Têt, en particulier sur le seuil de Millas et le passage à gué de Néfiach.

Un autre avantage est le libre passage de la lumière, nécessaire à la vie piscicole. Ses secteurs bien dégagés et éclairés, devraient devenir plus productifs et donner envie aux pêcheurs de retrouver les bords de rivière. Ces coupes sélectives de la végétation ont conservé caches et abris pour les poissons. L’intérêt majeur pour les pêcheurs est de leur permettre la pratique de leur activité en accédant aux berges de la Têt de Millas à Néfiach.

Après cette journée réussie, les équipes ont décidé d’accélérer le rythme de ce programme de réhabilitation et de se retrouver prochainement.

07.03.2014

Les pêcheurs fins prêts à la veille de « la truite »

Ça y est, l’heure est venue de ressortir ses cannes à pêche et de préparer ses plus belles mouches pour l’ouverture de la pêche à la truite prévue dès demain dans les cours d’eau et les plans d’eau.
millas,ouverture,pêche,saison truite,rené patau,martial mehr J-1. Demain, ils seront nombreux à se retrouver dès l’aube le long des cours d’eau des P-O. Enfin. Le moment tant attendu de sortir son matériel ou d’étrenner les nouveautés de l’année est arrivé. Fin de la trêve, donc, pour les 3 000 pêcheurs qui ont déjà acheté en ligne leur carte. Impatients d’en découdre avec les truites, sauvages ou non, qui peuplent nos ruisseaux et nos plans d’eau. René Patau, le président de la fédération de pêche donne les dernières consignes.

Quel sentiment domine à la veille de l’ouverture de la saison de la truite?

Nous sommes chaque année très enthousiastes de reprendre le chemin des cours d’eau ou du barrage de Vinça. D’autant que cette année, les conditions sont réunies pour une ouverture en beauté. Les rivières principales présentent un niveau assez soutenu, voire des eaux-fortes favorisant la pêche et permettant de pêcher tous les coups, les bordures, les courants et les grandes fosses. Les eaux ne sont pas trop froides et la température diurne est très douce. C’est idéal.

Les pêcheurs peuvent-ils compter sur une belle population de truites ?

Nous sommes en effet très attentifs à cela et les déversements font partie de la qualité de la pêche. Car il faut rappeler que la pêche ne se cantonne pas qu’aux truites sauvages. Si l’ouverture de la pêche se caractérise par une forte fréquentation, c’est grâce à la présence de truites surdensitaires pour pouvoir séduire un plus grand nombre de pêcheurs. D’où la campagne de déversement qui a été menée.

Est-ce une manière de rendre la pêche plus facile et donc plus accessible ?

C’est exactement ça. Dans le but d’attirer des pêcheurs recherchant une pêche facilitée sur le plan technique, 1960 kilos de truites, soit plus de 10 000 poissons, seront déversés sur les 25 parcours de pêche loisir dans les K.-O. Ces opérations de repeuplement sont réalisées avec des sujets de truite de souche fario Carança. La moyenne annuelle reste constante autour de 380000 alevins et 85000 truitelles.

Y a-t-il de nouvelles règles à adopter cette saison ?

En effet, pour la première fois, nous avons décidé de limiter le nombre de prises à huit truites par jour et par pêcheur, en rivière de première catégorie. Il s’agit d’harmoniser les prises en lac ou en plan d’eau. Autrement, dans les rivières de 1re catégorie, la taille est limitée à 20 cm, 23 cm dans les cours d’eau des vallées de la Rotja et de Mantet. Sur le plan d’eau de Vinça, la taille légale de capture des truites est de 25 cm. Enfin, il est vivement conseillé d’éviter de pêcher et de marcher dans l’eau, en particulier sur les zones de graviers, dans le but de préserver les frayères des truites fario. Recueilli par Martial Mehr