03.03.2014

Millas à toute vitesse

Auteur d’une grosse entame, l’US Millas a logiquement disposé de l’EscBacAsp hier (16-29).

millas, US Millas, EscBacAsp, Guenoun, sébastien lopez, fabien conilh, pelissier, Durand, Guenoun, Fred Munoz, Maurisard, Sans, Pech► Malgré Durand, Guenoun inscrit le deuxième essai de Millas.

Il valait mieux ne pas arriver en retard, hier, à Espira. Remontés à bloc et décidés à « faire un coup », les Millassois menaient déjà 10-0 après cinq petites minutes de jeu. Une pénalité de Pelissier, animateur inspiré, puis un essai de Pech à la conclusion d’un mouvement d’envergure et l’USM mettait rapidement son hôte sous pression. « On s’est facilités le match en démarrant bien, se félicitait Sébastien Lopez, coentraîneur de Millas avec Fabien Conilh, à l’issue de la rencontre. Mais on est tombés sur une belle équipe de l’EscBacAsp ».

Qui n’a pas tardé à réagir après cette entame compliquée. Deux pénalités de Durand ramenaient même les locaux à quatre longueurs du leader (6-10, 20e). Mais Millas appuyait une nouvelle fois sur l’accélérateur et sur un bijou de passe au pied de Pelissier, Guenoun profitait d’une hésitation des arrières locaux pour filer en dame (6-17, 29e). Le buteur millassois, particulièrement efficace, inscrivait deux pénalités supplémentaires, et donnait une avance confortable à son équipe à la pause (6-23). Piqués au vif, les joueurs de l’Entente réussissaient une grosse entame de deuxième mi-temps concrétisée par un essai de Maurisard à la conclusion d’un groupé pénétrant (13-23, 46e). Mais les Millassois ne paniquaient pas. Les coéquipiers de Fred Munoz faisaient parler leur expérience et géraient la dernière demi-heure, sans vraiment trembler. Pelissier et Sans répondaient à une pénalité de Durand (16-29) et Millas s’offrait un succès qui le rapproche un peu plus de la première place, synonyme d’accession directe en finale. « On a pris une option, admet Sébastien Lopez. Mais, rien n’est fait, il ne faut pas aller trop vite ». Ça a pourtant souri à ses joueurs, hier... L.M.

03.02.2014

Millas dominateur à Elne

Battus à domicile par Millas, les Illibériens filent malgré tout en Honneur suite à la défaite de Pia.

millas,us millas,jsi,elne,lopez,sanchez,pech,pelissier,rodriguezLes Millassois ont imposé leur puissance et leur expérience.

Sur une pelouse balayée par les premiers frimas et sous un beau soleil, les « rouge et noir » millassois ont défait la JSI sur un score de 13 à 6. Côté météo, c’est le dieu Eole qui fit des siennes et empêchait un jeu fluide, notamment en touche. Elne, d’entrée de jeu menait les débats, en poussant Millas à la faute (3-0). La réaction des visiteurs prit plus de temps que prévu, il faudra attendre la 27e pour que Lopez, tape un petit coup de pied en diagonale pour Sanchez qui récupère, cafouille le ballon, mais Pech vient à la rescousse, s’empare du cuir et aplatit en bout de ligne (3-5). Elne ne se laisse pas abattre, et continue son travail de sape, ses renversements d’attaque mais doit se contenter d’une pénalité compensatrice pour passer la mi-temps en tête (6-5) La pause est réparatrice pour les Millassois et avec patience et abnégation, ils remontent, poc à poc, leur retard. D’abord sur une pénalité réussie par Pelissier (6-8). Les « rouge et noir » s’appuient sur leur expérience face à une équipe joueuse et prometteuse. Ballon capté en mêlée, mis au chaud dans le paquet d’avants, cocotte dévastatrice qui avance donnant le tournis à l’adversaire et essai imparable de Rodriguez, qui saisit sa chance pour transpercer la défense illibérienne et permet aux visiteurs de garder l’avantage (6-13) malgré une dernière tentative de transformation de Pelissier, s’écrasant sur le poteau. Les Illibériens, de leur côté, n’ont rien à se reprocher, ils s’affirment. C’est de bon augure pour la suite, mais cela n’a pas suffi aujourd’hui.

28.10.2013

A la sauce catalane

Les « sang et or » obtiennent une victoire précieuse dans la lutte pour la qualification.

millas, challenge comité, pays catalan, billes, pech, snaoui, romarin, maincent, pelissierSnaoui et Romarin partent à l'attaque.

Le vestiaire catalan est une véritable ruche, chacun savoure cette belle victoire face au Béarn venu en Roussillon faire un résultat.

Ce succès bonifié permet aux coéquipiers du capitaine romarin d’occuper une flatteuse première place avant d’aller défier l’Armagnac Bigorre fin novembre. Les « sang et or » l’ont emporté mais les hommes du trio Champagnac-Aniel-Deprade ont eu très peur et ont même frisé la correctionnelle. Dans un premier acte à l’avantage des Béarnais dominateurs en touche et supérieurs en mêlée, les Catalans ont accumulé les fautes donnant l’occasion à Miro, d’une précision chirurgicale, de trouver la mire à trois reprises.

Entre-temps, Sanchez trompait l’arrière béarnais et donnait l’occasion à Madami d’aller aplatir au milieu des poteaux. Juste avant le repos Pecarrere réussissait un drop fortement contesté qui permettait aux « jaune et bleu » de mener à la marque, 12-10.

La victoire et le bonus

En deuxième période, la course-poursuite continue Sanchez et Miro se rendent la politesse. Lors des vingt dernières minutes, les Catalans trouvent des forces. Dans presque tous les secteurs de jeu ils rivalisent avec leurs adversaires et se montrent surtout beaucoup plus réalistes. Le tandem Millassois Pelissier-Billes se charge de scorer et de corser l’addition. A cela s’ajoute la réussite des buteurs qui ont apporté un capital point non négligeable dans un duel particulièrement équilibré. L’essai béarnais pendant le temps additionnel est anecdotique. Le Pays Catalan s’offre une victoire méritée et un bonus offensif qui fait énormément de bien. Jean-Louis Pallure.millas, challenge comité, pays catalan, billes, pech, snaoui, romarin, maincent, pelissier

Pays catalan : Billes, Pech, Madami, Grenet, Roure, Sanchez, Paloffis, Leclerc, Snaoui, Bouquin, Romarin, Burcet, Bili, Gracia, Aroun, Mira, Auté, Rosarde, Maincent, Bey, Torres, Pelissier

05.05.2013

Millas ne pense qu'à ça

millas, US Millas, fred munoz, sébastien lopez, avenir bleu et blanc, championnat de france, billes, naranjo, amrani, guenoun, pech, pelissier, munoz, loeillet, romarin, rodriguez, snaoui, olive, samoura, vico, pinell, rodriguez, suro, romarin, rognon, torres, roig, maincent, mary, berdaguerMillas affronte l'Avenir Bleu et Blanc (Hérault) cet après-midi (15 h) à Port-la-Nouvelle.La défaite concédée en finale du championnat Pays Catalan face à la Côte Vermeille (18-3 le 21 avril) a vite été digérée par les Millassois. C'est en tout cas ce qu'affirme Fred Munoz, coentraîneur de l'USM avec Sébastien Lopez. "On est vite passé à autre chose, lance celui qui évoluera à la mêlée cet après-midi. Notre vraie finale, c'était le barrage contre le Foyer (31-15). Contre la Côte, on savait que même si on perdait, la saison ne s'arrêterait pas là". Elle se poursuit dès cet après-midi avec un barrage face à l'Avenir Bleu et Blanc, club héraultais battu en demi-finale du championnat du Languedoc après avoir pourtant fini en tête de sa poule. A priori un gros morceau donc. "On verra, tempère l'ancien joueur de l'Entente de la Têt. Seb (Lopez) a pris quelques renseignements et c'est une équipe jeune et joueuse, comme nous. Il faudra essayer d'être patient et de se canaliser, mais je ne veux pas qu'on joue en fonction d'eux. Je tiens à ce qu'on se concentre sur nous-même et sur ce qu'on a à faire". Le message est clair. D'autant que les Millassois abordent le championnat de France avec ambition. "Le premier tour est toujours difficile", souligne Munoz, privé d'André et Campa aujourd'hui. "Mais après, tout est possible. Une dynamique se crée et tout le monde peut battre tout le monde. Alors comme tout au long de la saison, on prendra nos matches les uns après les autres en essayant de faire du mieux possible. Mais il faudra être exigeant, aussi. On a validé notre place en championnat de France comme les autres, on peut faire notre petit bonhomme de chemin". Les supporters de l'USM n'attendent que ça. L'équipe de Millas : Billes - Naranjo, Amrani, Guenoun, Pech - Pelissier, Munoz - Loeillet ou Romarin, Rodriguez (cap.), Snaoui - Olive, Samoura - Vico, Pinell ou Rodriguez, Suro. Remplaçants : Romarin ou Pinell, Rognon, Torres, Roig, Maincent, Mary, Berdaguer. Contre la Côte Vermeille, en finale du championnat du Pays Catalan Honneur (perdue 18-3), 17 des 22 Millassois sur la feuille de match étaient formés au club.

08.04.2013

Millas déborde le FLHV

L'USM s'est qualifiée pour la finale en venant à bout du FLHV hier (15-31).

millas, us millas, flhv, xancho, billes, pech, snaoui, La bagarre a été rude entre Millas et le FLHV. 
Photo G.M.

Les Millassois ont dominé de la tête et des épaules cette demi-finale face à des "rouge et noir" qui n'ont jamais été en mesure de contester la supériorité millassoise. Dans une partie somme toute équilibrée, la première mi-temps, se résuma à un duel de buteurs, Millas décrochant les premiers points et Xancho rééquilibrant de son côté pour reprendre "poc à poc" le dessus. Il faudra attendre la 26e pour que Billes perfore la défense des "rouge et noir" pour laisser Pech aplatir le cuir (9-11). Le FLHV s'est fait cueillir à froid et les visiteurs mènent plusieurs charges dans le camp perpignanais. Ces temps forts des Millassois profitent à Snaoui mettant la main sur le ballon pour l'aplatir entre les poteaux (9-18). Le FLHV réduit la marque sur pénalité (12-18). Rien n'est encore joué, le ballon voyage d'un camp à l'autre permettant à Pelissier de donner de l'avance aux siens juste avant les citrons (12 à 21). Après la pause, les "rouge et noir" font le forcing pour revenir au score. Millas souffre en ce début de 2e période, mais défend. Les visiteurs se mettent à l'abri juste après le repos, mais de façon décousue, les actions individualistes prenant le pas sur le collectif, les cartons tombèrent. Le FLHV réduit à 13 contre 14, Billes, aidé par le surnombre, développe une belle action côté droit qui lui permet d'aller à dame, 15-31, scellant la gagne. Déçu d'avoir laissé échapper sa chance, le FLHV tente de faire vivre le ballon jusqu'à la fin, mais Millas a fait le métier, l'essentiel était en poche. Une bonne victoire pour consolider leur position et s'offrir la finale face à la Côte devant les supporters ravis venus pour ce déplacement. 
millas,us millas,flhv,xancho,billes,pech,snaoui

18.03.2013

Le FLHV renversant

Mené 0 à 15, le FLHV a renversé la vapeur pour battre Millas (16-15).

millas, US Millas, FLHV, Pellissier, Billes, PechAnimés d'un sentiment de revanche, les Millassois ont failli réussir leur déplacement à Perpignan. Leur entame est parfaite. L'occupation du terrain, les avancées du pack, permettent de placer le demi d’ouverture en position idéale pour mettre son équipe en tête grâce à une pénalité dans le premier quart d'heure de jeu. Le défi physique est intense, les packs s'affrontent, ce sont les locaux qui dominent mais ne concrétisent pas. Sur un dégagement de Pélissier envoyant loin le ballon en coin pour Billes qui perfore la défense adverse, l'ailier Pech récupère le cuir et file dans l’en-but (0-8, 21°). Douze minutes plus tard, Pelissier remet ça, sur une hésitation de la défense adverse, il saisit la balle, évite le « sandwich » et pose le ballon entre les poteaux, se permettant de transformer l’essai (0-15, 33°). Mais peu à peu, le pack du F.L.H.V. prend le dessus et concrétise par Macary (7-15, 38°) juste avant les citrons.

La légère domination du Foyer en début de deuxième mi-temps est stérile jusqu’à ce que Xancho ne passe deux pénalités (13-15, 60°). Puis le jeu devient haché, brouillon même. Et Xancho, réaliste, offre la pénalité libératrice au FLHV (16-15, 72°).

20.02.2013

Millas panse ses plaies

L'USM a payé un lourd tribut, dimanche, lors de sa victoire contre le FLHV en Honneur (22-15).

millas,usm,flhv,sébastien lopez,fred munoz,vincent roitg,guenoun,yoan amrani,romain noguéra,pelissier,billes,pechMillas s'est relancé en dominant le FLHV.

Battu en ouverture de la deuxième phase à Pollestres-Ponteilla (21-11), l'US Millas a bien réagi le week-end dernier contre le FLHV à Roquefort (22-15). " Le match a été un peu particulier ", explique Sébastien Lopez, coentraîneur de Millas avec Fred Munoz. " Il y avait un arbitre jeune (NDLR M. Moureau des Midi-Pyrénées), pas mauvais mais qui a voulu se protéger en mettant deux rouges d'entrée sur une petite bagarre. Après, on a fait un très bon match devant. Derrière, ça a été plus compliqué ". Il faut dire que les coups durs s'enchaînent pour la formation millassoise. Déjà privée de son demi d'ouverture titulaire Romain Noguéra, l'USM a perdu son remplaçant Yoan Amrani... dimanche matin lors du réveil musculaire précédant la réception du Foyer. Et la série noire s'est poursuivie pendant la rencontre. Le centre Guenoun s'est fait exclure puis Pelissier a dû quitter ses partenaires, touché au mollet, alors qu'il occupe le poste d'arrière en l'absence de Billès, lui aussi blessé. " Il faut faire le dos rond ", reprend Lopez. " Entre les blessés et les suspendus, c'est très difficile derrière ". Vincent Roitg (32 ans), homonyme du flanker argelésien et 3/4 centre de l'USM l'an dernier, est sorti de sa retraite pour prendre l'ouverture, avec succès, contre le FLHV. Initialement prévu pour jouer vingt minutes, Roitg a finalement disputé la rencontre en entier. Pech, de retour de blessure, a forcé pour tenir sa place. Et alors que Fred Munoz s'est déjà réinstallé à la mêlée, Sébastien Lopez songe à son tour à rechausser les crampons devant la cascade de blessures qui touche les coéquipiers de Lionel Rodriguez. " On va voir comment faire une ligne de 3/4 pour le match contre la Côte (dimanche 15h à Millas) ", poursuit Lopez, qui espère pouvoir aligner Billès, Pelissier et Pech, tous les trois incertains. " Mais ce match va nous permettre de nous étalonner, voir si on peut tenir contre une équipe comme la Côte. Et puis on ne veut pas perdre à Millas. C'est un objectif pour nous ". Que l'USM, qui vise une place de barragiste en Honneur, devra tenir avec un effectif amoindri... Millas s'est relancé en dominant le FLHV.