05.05.2014

La maîtrise millassoise

Dans le sillage d’un bon Pelissier Millas se qualifie.

millas, rugby, USM, Pelissier, Tourek, jean-louis Pallure, nicolas parent► Pelissier a été performant, hier avec l’USM. Photo Nicolas Parent

Assurément, l’US Millas veut bien faire, et l’entame du match est à la hauteur des événements, l’engagement est présent, le ballon circule bien et les Audois de Sigean-la-Nouvelle se mettent à la tête. Pelissier le métronome buteur catalan ne laisse pas passer l’occasion et à trois reprises envoie le ballon entre les perches. Sigean-la-Nouvelle se montre très fébrile et mal inspiré : son buteur, Monie, réussi la pénalité sur tentatives si bien que Millas mène au score 9-3 à la 20e minute. Millas produit beaucoup de jeu à l’image des Audois mais ces derniers manquent de précision dans le dernier jet. Un maul pénétrant échoue à 1 mètre de la terre promise. On approche du repos quand le catalan Pelissier tape un grand coup pied, l’arrière rouge et jaune à la réception est contré par Amrani qui marque au point de corner. Pelissier transforme, 16 à 3 au moment de déguster les agrumes. Malgré la chaleur il ne faut pas traîner à la buvette car dès la reprise le trois quart centre catalan Pelissier omniprésent tape pour lui-même, reprend le ballon et le pilier Tourek est à la conclusion : 21-3 à la 43e minute. Sigean-la-Nouvelle est toujours imprécise. Sur une attaque plein champ, Pelissier intercepte et atteint une course de 68 mètres et marque entre les poteaux. Un essai qu’il n’a aucune peine à transformer (28, 3). Le break est fait. C’est alors que Sigean-la-Nouvelle loin de se décourager, retrouver ses esprits et termine très fort cette 2e période mais le mal est fait. Ils seront récompensés par un essai de Monie qui transforme lui-même, 28-10. Fort en mêlée, adroit sous les ballons, Millas tient sa qualification et garde espoir de retrouver la Fédérale 3 au plus vite. Jean-Louis Pallure

03.03.2014

Millas à toute vitesse

Auteur d’une grosse entame, l’US Millas a logiquement disposé de l’EscBacAsp hier (16-29).

millas, US Millas, EscBacAsp, Guenoun, sébastien lopez, fabien conilh, pelissier, Durand, Guenoun, Fred Munoz, Maurisard, Sans, Pech► Malgré Durand, Guenoun inscrit le deuxième essai de Millas.

Il valait mieux ne pas arriver en retard, hier, à Espira. Remontés à bloc et décidés à « faire un coup », les Millassois menaient déjà 10-0 après cinq petites minutes de jeu. Une pénalité de Pelissier, animateur inspiré, puis un essai de Pech à la conclusion d’un mouvement d’envergure et l’USM mettait rapidement son hôte sous pression. « On s’est facilités le match en démarrant bien, se félicitait Sébastien Lopez, coentraîneur de Millas avec Fabien Conilh, à l’issue de la rencontre. Mais on est tombés sur une belle équipe de l’EscBacAsp ».

Qui n’a pas tardé à réagir après cette entame compliquée. Deux pénalités de Durand ramenaient même les locaux à quatre longueurs du leader (6-10, 20e). Mais Millas appuyait une nouvelle fois sur l’accélérateur et sur un bijou de passe au pied de Pelissier, Guenoun profitait d’une hésitation des arrières locaux pour filer en dame (6-17, 29e). Le buteur millassois, particulièrement efficace, inscrivait deux pénalités supplémentaires, et donnait une avance confortable à son équipe à la pause (6-23). Piqués au vif, les joueurs de l’Entente réussissaient une grosse entame de deuxième mi-temps concrétisée par un essai de Maurisard à la conclusion d’un groupé pénétrant (13-23, 46e). Mais les Millassois ne paniquaient pas. Les coéquipiers de Fred Munoz faisaient parler leur expérience et géraient la dernière demi-heure, sans vraiment trembler. Pelissier et Sans répondaient à une pénalité de Durand (16-29) et Millas s’offrait un succès qui le rapproche un peu plus de la première place, synonyme d’accession directe en finale. « On a pris une option, admet Sébastien Lopez. Mais, rien n’est fait, il ne faut pas aller trop vite ». Ça a pourtant souri à ses joueurs, hier... L.M.

24.02.2014

Rivesaltes a fait douter Millas

HONNEUR. Le SCAR a poussé le leader millassois dans ses derniers retranchements mais s’incline finalement (16-12).

millas, rugby, US Millas, SCAR, Billes, Guenoun, Amrani, Pelissier, Raspaud

► Les Millassois ont eu du mal à se défaire des Babaus. 

D’un côté, un Millas n’ayant pas droit à l’erreur et de l’autre, un Rivesaltes désirant une revanche pour effacer son dernier match. Et les traverses de Roquefort ont bien compris l’enjeu en accueillant une foule aux deux couleurs. Et elles méritaient bien ça, car d’emblée, l’affrontement s’annonçait terrible. Se lançant à l’assaut de la forteresse Millassoise dès les premières minutes. La tension était si forte qu’elle déboucha sur une pénalité qui ne pouvait échapper à Raspaud (0-3). Rivesaltes remis le bleu de chauffe et Raspaud idem (0-6). De quoi semer un vent de révolte dans les rangs millassois, il est d’abord venu des avants, mais sans succès, il faudra attendre que Billes lance la machine (3-6) par une pénalité avant de remettre en selle son équipe passant à Guenoun, allumant la charrette, avant qu’Amrani plonge le cuir dans l’en-but adverse (10 -6), remontant le moral des travées juste avant la pause.

Dès la reprise, Rivesaltes fait à nouveau plier la défense Millassoise, permettant à Raspaud de revenir à un minuscule petit point de Millas (10-9). Ce dernier revient s’installer près de la ligne sans la percer, lui permettant de faire la différence (13-9), mais c’était sans compter sur l’âpreté des Rivesaltais, derrière une touche, Raspaud sort sa spéciale, passe à Domenech qui enquille un drop net (13-12). Le suspens ne durera pas si longtemps, une balle de récupération dans un ruck, provoquant la défense des visiteurs permettant à Pellissier de marquer en coin et tenir la victoire (16-12) sur une dernière pénalité. Millas a eu chaud mais sort glorieux vainqueur d’un match à sensations.

03.02.2014

Millas dominateur à Elne

Battus à domicile par Millas, les Illibériens filent malgré tout en Honneur suite à la défaite de Pia.

millas,us millas,jsi,elne,lopez,sanchez,pech,pelissier,rodriguezLes Millassois ont imposé leur puissance et leur expérience.

Sur une pelouse balayée par les premiers frimas et sous un beau soleil, les « rouge et noir » millassois ont défait la JSI sur un score de 13 à 6. Côté météo, c’est le dieu Eole qui fit des siennes et empêchait un jeu fluide, notamment en touche. Elne, d’entrée de jeu menait les débats, en poussant Millas à la faute (3-0). La réaction des visiteurs prit plus de temps que prévu, il faudra attendre la 27e pour que Lopez, tape un petit coup de pied en diagonale pour Sanchez qui récupère, cafouille le ballon, mais Pech vient à la rescousse, s’empare du cuir et aplatit en bout de ligne (3-5). Elne ne se laisse pas abattre, et continue son travail de sape, ses renversements d’attaque mais doit se contenter d’une pénalité compensatrice pour passer la mi-temps en tête (6-5) La pause est réparatrice pour les Millassois et avec patience et abnégation, ils remontent, poc à poc, leur retard. D’abord sur une pénalité réussie par Pelissier (6-8). Les « rouge et noir » s’appuient sur leur expérience face à une équipe joueuse et prometteuse. Ballon capté en mêlée, mis au chaud dans le paquet d’avants, cocotte dévastatrice qui avance donnant le tournis à l’adversaire et essai imparable de Rodriguez, qui saisit sa chance pour transpercer la défense illibérienne et permet aux visiteurs de garder l’avantage (6-13) malgré une dernière tentative de transformation de Pelissier, s’écrasant sur le poteau. Les Illibériens, de leur côté, n’ont rien à se reprocher, ils s’affirment. C’est de bon augure pour la suite, mais cela n’a pas suffi aujourd’hui.

04.11.2013

Millas dans la confusion

La rencontre a parfois exhibé sa part sombre.
millas,pia,sans,pelissier,snaoui,amrani,benhamou,forcadell,toussaint du wast,match,rugbyLamine Tourek charge pour l'US Millas.

L’essentiel Millas a signé un succès logique qui  a scotché Pia sur sa pelouse. La partie peut se résumer ainsi des points et des poings. Il y eut donc un match pendant quarante minutes, dominé par des Millassois, prêt à trouver la moindre faille, alors disciplinés (4 pénalités et 2 essais avant la pause) face à des Pianencs jouant un jeu haché et entaché de maladresses qui permis à JB Pelissier, tel un métronome d’enquiller les pénalités. Tandis que le pack d’avant martela la ligne verte pour permettre à Snaoui de plonger en terre promise et faire la différence, ainsi que Forcadell, servi sur un plateau par Sans déborda la défense adverse pour aplatir en coin. Juste après les marrons, il faudra attendre la 47° pour qu’Arasa déflore le score pour les pianencs, 3 mn plus tard, c’est Toussaint du Wast, après avoir ouvert une brèche dans la défense Millassoise, trouve le chemin de l’essai (50°, 8-24). Et puis il y eut cette fin de période suite à l’exclusion d’Amrani, entamée par une «générale» et émaillée d’accrochages jusqu’au bout, entraînant de nouveaux échanges d’amabilités entre plusieurs joueurs, et entre supporters dans les tribunes. Une vraie bouillie de rugby. L’arbitre ne perdit pas le fil de l’histoire et sut remettre les deux équipes dans le match, permettant à Benhamou (excellent), feintant et débordant les Millassois, de concrétiser un essai apaisant ( (15-27), certes, mais c’était sans compter sur la botte secrète de Millas, en la personne de Pellissier qui s’offrit un joli cadrage pour réussir un drop dans la dernière minute (15-30). Entre bonbons et marrons, dommage pour le rugby, mais le succès Millassois ne souffre aucune contestation.millas, pia, sans, pelissier, snaoui, amrani, benhamou, forcadell, toussaint du wast, match, rugby

28.10.2013

A la sauce catalane

Les « sang et or » obtiennent une victoire précieuse dans la lutte pour la qualification.

millas, challenge comité, pays catalan, billes, pech, snaoui, romarin, maincent, pelissierSnaoui et Romarin partent à l'attaque.

Le vestiaire catalan est une véritable ruche, chacun savoure cette belle victoire face au Béarn venu en Roussillon faire un résultat.

Ce succès bonifié permet aux coéquipiers du capitaine romarin d’occuper une flatteuse première place avant d’aller défier l’Armagnac Bigorre fin novembre. Les « sang et or » l’ont emporté mais les hommes du trio Champagnac-Aniel-Deprade ont eu très peur et ont même frisé la correctionnelle. Dans un premier acte à l’avantage des Béarnais dominateurs en touche et supérieurs en mêlée, les Catalans ont accumulé les fautes donnant l’occasion à Miro, d’une précision chirurgicale, de trouver la mire à trois reprises.

Entre-temps, Sanchez trompait l’arrière béarnais et donnait l’occasion à Madami d’aller aplatir au milieu des poteaux. Juste avant le repos Pecarrere réussissait un drop fortement contesté qui permettait aux « jaune et bleu » de mener à la marque, 12-10.

La victoire et le bonus

En deuxième période, la course-poursuite continue Sanchez et Miro se rendent la politesse. Lors des vingt dernières minutes, les Catalans trouvent des forces. Dans presque tous les secteurs de jeu ils rivalisent avec leurs adversaires et se montrent surtout beaucoup plus réalistes. Le tandem Millassois Pelissier-Billes se charge de scorer et de corser l’addition. A cela s’ajoute la réussite des buteurs qui ont apporté un capital point non négligeable dans un duel particulièrement équilibré. L’essai béarnais pendant le temps additionnel est anecdotique. Le Pays Catalan s’offre une victoire méritée et un bonus offensif qui fait énormément de bien. Jean-Louis Pallure.millas, challenge comité, pays catalan, billes, pech, snaoui, romarin, maincent, pelissier

Pays catalan : Billes, Pech, Madami, Grenet, Roure, Sanchez, Paloffis, Leclerc, Snaoui, Bouquin, Romarin, Burcet, Bili, Gracia, Aroun, Mira, Auté, Rosarde, Maincent, Bey, Torres, Pelissier

16.09.2013

Le SCAR réussit son retour

Les Rivesaltais ont dominé Millas (22-19)

millas, US millas, rivesaltes, Raspaud, Calmon, Pelissier, geoffrey AmranyLes Rivesaltais se sont montrés solides.

Pour ceux qui en doutaient, la prestation des Rivesaltais a permis de vérifier qu’il serait toujours aussi difficile de venir gagner à François Delcamp cette saison. Qu’on se le dise ! Le jeu fut souvent à l’initiative des locaux dans la première mi-temps où les deux équipes se sont montrées parfois un peu trop obnubilées par cette première rencontre, au point de négliger parfois quelques ballons de relance. Raspaud, dans cette gestion de match, a su engranger les points nécessaires, offrant ainsi des garanties pour le futur (15-6). Et c’était bien vu, car en seconde mi-temp, sans remettre en cause leurs ambitions de jeu, suite à quelques tensions passagères, les cartons jaunes tombèrent de part et d’autres obligeant les deux équipes à réduire la voilure.

Les Millassois, à la peine face aux rivesaltais, surent, en seconde période impulser des mouvements, conserver, trouvant peu à peu leurs marques sur les phases de conquête et de reconquête. De plus, Pelissier, sûr au pas, permis aux siens de revenir en bonne position (15-12). Mais Calmon, profitant d’un temps mort dans la défense adverse, lancé comme un missile, intercepte le cuir, ajuste sa course et aplatit dans l’en-but adverse (22-12). Faute de baisser les bras, les Millassois remettent le couvert, et poc à poc, étiolant la confiance des Rivesaltais et le basculement du match faillit se produire à 8 mn de la fin, lorsqu’un ballon malencontreusement échappé d’un regroupement fit le bonheur de l’opportuniste Geoffrey Amrani, se permettant de saisir la balle au bond, de prendre les jambes à son coup et d’aplatir entre les poteaux (22-19). A ce moment, les millassois crurent pouvoir renverser la tendance et passer pour la première fois en tête, mais les rouge, malgré le pilonnage incessant, tinrent bon et débutèrent ce championnat par une victoire à domicile bien méritée.