11.05.2012

L'école Primaire innondée

Une crue importante et soudaine du Boulés a obligé à déclencher le Plan particulier de mise en sûreté. Un exercice aussi vrai que nature.

millas, école primaire, PPMS, innondations

Il était donc 14 h 48 quand la police municipale a demandé au directeur de l'école primaire de déclencher le PPMS (plan particulier de mise en sûreté) suite à une crue, dûe à la rupture du barrage de Vinça et menaçant l'école.

A 14 h 52, les deux cent trente-deux élèves répartis dans neuf classes, ont été regroupés et mis en sécurité. Ils étaient encadrés par treize adultes occupant pour l'occasion chacun une fonction bien spécifique selon le plan défini au préalable par l'équipe enseignante.

A 15 h 15, les enfants du lotissement L'Olivier et les enfants habitant à l'extérieur du village étaient regroupés à la porte de l'établissement pour leur évacuation par les secours en vue du retour dans leurs familles.

A 15 h 21, l'alerte était levée sans incident.

Cet exercice grandeur nature a permis de roder le PPMS, dispositif de "gestion de crise" permettant aux équipes éducatives d'assurer la sécurité des élèves et du personnel, en attendant l'arrivée des secours lors d'un cas de risque majeur. "Après avoir identifié les risques et les réponses adéquates, on définit des consignes et des missions claires, expliquent les adultes. On prévoit tous les risques, on gère la communication et surtout dans un exercice annuel, on actualise et on met en pratique dans le cadre adapté aux spécificités de l'établissement et aux risques auxquels il est exposé".

L'opération s'est déroulée sans anicroche.

Principe de précaution

En étroite collaboration avec la MAIF Associations et les services de la mairie, le PPMS définit sous l’autorité du directeur d’école, l’organisation humaine et matérielle pour se préparer à l’éventualité d’un risque majeur, naturel ou technologique. Plusieurs scénarios tels les inondations, le tremblement de terre, ... peuvent entrer en vigueur. "Ce principe de précaution permettant en amont de prévoir au maximum les risques encourus et les solutions pouvant être apporté, permet lors de ces exercices annuels, d'affiner les projets et de sensibiliser au maximum les enfants et les parents. Les élèves rassurés, par les institutrices, en profitent pour s’occuper en attendant les secours", souligne le directeur.millas, école primaire, PPMS, innondations

Les adultes gèrent la situation de crise et les enfants on été des plus attentifs

11.07.2010

Nuage toxique sur la maternelle

728230739.2.jpgLundi dernier, la police entre à la maternelle, pour annoncer qu'un camion contenant des gaz toxiques vient d'avoir un accident sur la 4 voies. Consciente de la gravité de l'accident et des risques engendrés, la directrice déclenche le PPMS (Plan Particulier de Mise en Sécurité), l'alerte est donnée, les enfants sont regroupés et mis à l'abri dans un local, et le personnel de l'école ainsi que les institutrices calfeutrent portes et fenêtres dans l'attente des secours.

Ne vous effrayez pas, c'était l'une des éventualités, le PPMS est un dispositif de « gestion de crise » permettant aux équipes éducatives d’assurer la sécurité des élèves et des personnels, en attendant l’arrivée des secours lors d'un cas de risque majeur.

Après avoir identifié les risques et les réponses adéquates, on définit des consignes et des missions claires, on prévoit tous les risques, on gère la communication et surtout dans un exercice annuel, on actualise et on met en pratique dans le cadre adapté aux spécificités de l'établissement et aux risques auxquels il est exposé.

96030236.jpgEn étroite collaboration avec la MAIF Associations et les services de la mairie, le PPMS définit sous l’autorité de la directrice de l’école, l’organisation humaine et matérielle pour se préparer à l’éventualité d’un risque majeur, naturel ou technologique. Plusieurs scénarios tels les inondations, le tremblement de terre, etc. peuvent entrer en vigueur. Ce principe de précaution permettant en amont de prévoir au maximum les risques encourus et les solutions pouvant être apporté, permet lors de ces exercices annuels, d'affiner les projets et de sensibiliser au maximum les enfants et les parents. Les enfants rassurés , par les institutrices, en profitèrent pour chanter quelques refrains catalans tout en buvant de l'eau en attendant les secours.

test.jpgUne opération qui s'est déroulé sans anicroche, mettant en avant, le professionnalisme de l'équipe enseignante. Les responsables de la MAIF Association, en présence du maire et ses principaux adjoints ont dressé le bilan de cet opération qui s'est largement soldé par des satisfécits. Les « grandes vacances » permettront à tout un chacun de prendre un repos bien mérité en attendant la prochaine alerte