11.02.2011

La surveillance de la pêche s'organise

millas,pêche,surveillance,gardes pêches,particuliers pyrénées orientales,assemblée générale,rené patau,albert pares,robert munier,michel comas,antoire ramos,agpppo,fédération départementale de pêche,pyrénées orientales Les gardes pêche renseignent et informent sur la règlementation.

Après sa création en Juin 2009, l’Association des Gardes Pêche Particuliers des Pyrénées Orientales (AGPPPO), a tenu sa première Assemblée Générale, le Samedi 5 Février 2011 à Millas. C’est en présence de Messieurs René Patau et Albert Pares, Président et Secrétaire Général de la Fédération départementale de pêche, que Robert Munier, Président de l’AGPPPO, a ouvert les débats devant plus de 40 participants.

Tour à tour Michel Comas ,Secrétaire de l’AGPPPO et Antoine Ramos,Trésorier de l’AGPPPO ont rappelé la volonté des responsables de jouer un rôle efficace et tracé les missions dévolues aux gardes pêche. "L’esprit qui doit guider les gardes dans leurs missions c’est avant tout de conseiller, renseigner et informer les pêcheurs, ont-ils souligné.  Nous rappelons à ceux tentés d’ignorer la réglementation qui s’applique, qu’ils sont compétents pour dresser procès verbal. Le réseau de surveillance mis en place doit permettre de couvrir l’ensemble du département et permettre aux responsables associatifs de respecter leurs statuts". La structure de ce réseau repose sur 4 gardes salariés de la Fédération départementale de pêche, 8 gardes pêche particuliers bénéficiant d’un agrément départemental, 18 gardes pêche particuliers ayant un agrément de secteur et 40 gardes pêche particuliers intervenant librement sur le territoire dévolu à leur association de pêche. Actuellement 45 gardes pêche particuliers ont été dotés d’une tenue par la Fédération départementale de pêche et mise en place au niveau national.

05.02.2011

Damienne Beffara a joué la carte de la simplicité

Il aurait presque fallu pousser les murs de la salle omnisport pour recevoir les invités à la cérémonie des voeux du maire à la population.

Dans une salle aux couleurs catalanes, la maire, Damienne Beffara, rejoignait les membres de son conseil municipal, à la tribune, où se pressaient, aux côtés des élus du village, Hermeline Malherbe, présidente du Conseil Général, Christian Bourquin, Président du Conseil Régional et conseiller général, Françoise Bigotte sa suppléante..

millas,voeux,damienne beffara,hermeline malherbe,christian bourquin,françoise bigotte,mairie,conseil général,conseil régional,languedoc roussillon,pyrénées orientales10 ans à la tête de la commune
Dans un discours auquel elle a voulu donner le ton et la forme d’une amicale conversation en toute simplicité avec ses concitoyens, Damienne Beffara a dressé un mandat de ses dix ans à la tête de la commune et de nombreux investissements de proximité ont été menés à bien : la restauration de la mairie (primée par les « rubans du patrimoine »), la Maison du parc avec la médiathèque et les salles associatives, la maison de la petite enfance avec sa crèche, sa halte-garderie et son relais d’assistantes maternelles, la zone d’activités économiques « Los Palaus » qui s’ajoute à celle du « Falcone », le restaurant scolaire, dans le bâtiment restauré, anciennement « Le Central », la charte intercommunale et le syndicat d’initiative, le second gymnase et le point information jeunesse (PIJ), le skate parc, les 264 places gratuites de stationnement automobile en centre-ville, l’étanchéisation du réseau d’égouts et du réseau d’eau potable, la déchetterie intégrée au centre technique municipal n°1, le rond-point et le réseau pluvial à l’entrée Ouest de la ville, la potence agricole, les espaces verts autour des 4 lacs, la reconstruction de la station d’épuration, le centre technique municipal n°2, l’embellissement de l’avenue Jean Jaurès entre l’intersection avec le boulevard Vaillant-Couturier et le nouveau rond-point, la restauration de l’intérieur de l’église, le système centralisé de chauffage des bâtiments communaux, les jardins familiaux.

millas,voeux,damienne beffara,hermeline malherbe,christian bourquin,françoise bigotte,mairie,conseil général,conseil régional,languedoc roussillon,pyrénées orientalesLe dynamisme de la commune en matière de réalisation d’équipements publics s’est vu renforcé par celui d’autres collectivités locales qui ont investi sur le territoire communal.

Le syndicat intercommunal (SIVU) de FORÇA-REAL a aménagé le parvis de la chapelle. C’est l’intercommunalité qui a construit le moulin à huile et le centre de tri postal et qui rénove actuellement le centre de loisirs. L’office départemental d’HLM a réalisé la nouvelle perception, et début 2011 démarrera la construction de la nouvelle gendarmerie. Le conseil général a réalisé la cuisine centrale ainsi que la maison sociale et construira très rapidement le collège. Grâce à ses aides financières, il a contribué à de nombreux projets.

millas,voeux,damienne beffara,hermeline malherbe,christian bourquin,françoise bigotte,mairie,conseil général,conseil régional,languedoc roussillon,pyrénées orientalesPrirent ensuite successivement la parole Hermeline Malherbe, qui assura qu’en tant que Présidente du conseil Général, la commune pourrait compter sur elle et la solliciter pour accompagner et aider ses projets. Quant à Christian Bourquin, à la fois conseiller général du Canton et Président du Conseil Régional, il rappela dans un discours rempli d’émotions, que son cœur était à Millas et même si ses charges l’emmènent, dorénavant, sur les routes du Languedoc-Roussillon, son port d’attache est, et restera Millas.

Après ces propos enthousiastes, il était temps de reprendre haleine et force : c’est ce à quoi invita Damienne Beffara, autour d’ un buffet convivial. Et c’est dans un brouhaha joyeux que s’est poursuivie, tard dans la nuit, cette belle soirée.

18.02.2009

Recensement des pupilles de la Nation et des orphelins de guerre

L'Association des Pupilles de la Nation (A.P.N.) Languedoc-Roussillon recherche les Pupilles de la Nation et les Orphelins de Guerre du département des Pyrénées-Orientales afin de les informer de leurs droits ouverts par les deux décrets ci-dessous et les accompagner dans leurs démarches, si besoin :
- le décret du 13 juillet 2000 concerne les enfants dont les parents on été victimes des « persécutions antisémites » morts en déportation.
- le décret du 27 juillet 2004 concerne les enfants dont les parents ont été victimes « d'actes de barbarie » au cours de la guerre 39/45, (sont concernés aussi les autres catégories de déportés, les fusillés, les massacrés). Ceux-ci peuvent dans ce cadre recevoir une indemnisation, au même titre que les bénéficiaires du décret de juillet 2000.

Si, dans votre entourage, vous connaissez des Pupilles de la Nation ou des Orphelins de Guerre, informez-les, car il est probable qu'ils n'ont pas eu connaissance de ces décrets et ignorent leurs droits.

Le secrétariat d'État aux Anciens Combattants a lançé une étude visant à étendre les dispositions de ces décrets. Cette démarche rejoint le but poursuivi par l'association qui vise à faire aligner les droits de tous les pupilles de la Nation et/ou Orphelins de Guerre sur le décret de 2004.

Renseignements auprès de René Machie (vice-président de la section PO), tél. 04 68 41 72 60.

06.10.2008

Mais… où sont les enfants ?

Scan 8h32.jpgEn collaboration avec 5 bibliothèques municipales, la Médiathèque Départementale« Claude Simon » des Pyrénées- Orientales, organise du 12 au 18 novembre 2008 une animation commune autour d'un jeune auteur, Stéphane Servant, d'une jeune photographe, Alice Sidoli, et d'une petite maison d'édition Jeunesse « Où sont les enfants ? ». Au programme : des rencontres avec les classes en bibliothèques, des rencontres tout public en bibliothèques, des dédicaces, une journée de formation, une exposition, des lectures...

Jeudi 25 Septembre, deux classes de CE2 de l'Ecole Primaire de Millas ont pu participer à un atelier photo numérique organisé par la Médiathèque de Millas et animé par Gérard Maincent du Photo Club de Millas et correspondant local à l'Indépendant. Cette séance se poursuivra par un atelier de photomontage le Mardi 14 Octobre. L'objectif : réaliser une exposition autour de l'album 8h32 qui sera présentée à la Médiathèque de Millas le Jeudi 13 Novembre à l'occasion de la rencontre des deux classes avec les auteurs Stéphane Servant et Alice Sidoli.

06.07.2008

A l’approche de la saison touristique de la Charte Intercommunale du Canton de MILLAS

La Charte Intercommunale du Canton de Millas vous présente son volet touristique et patrimonial. Les autres volets concernent la recherche de subvention pour les communes, la communauté de communes, les associations ; le soutien administratif ; le développement des potentialités économiques.
La Charte Intercommunale de Développement et d’Aménagement du Canton de Millas, présidée par Monsieur Christian Bourquin s’est vue confier entre autre les activités du Syndicat d’Initiative de la ville de Millas depuis 2003. Afin d’affirmer cette compétence et de répondre avec plus de qualité et d’efficacité à la demande touristique et culturelle locale ou extérieure, au profit des communes adhérentes.
En 2007, plus de 4700 personnes ont fréquenté le Syndicat d’Initiative dont 2800 personnes durant les mois de juillet et août. Le pic de fréquentation a bien entendu été atteint la semaine de la Feria de Millas, où l’on a pu compter jusqu’à 300 personnes par jour.
A ce volet d’accueil du public et de promotion des offres touristiques communales ou départementales, il faut ajouter la mise en place d’animations et de manifestations culturelles.
Ces diverses manifestations : Grand Marché Floral, Fête de l’huile d’olive, exposition des crèches, fête de la San Jordi, visites guidées des sites importants des sept communes adhérentes ont drainé plus de 13 000 personnes en 2007.
La Charte Intercommunale du Canton de Millas est également le partenaire des associations et des communes pour la réalisation d’études ou le montage financier des projets, le suivi de certaines actions. Ces activités ont par exemple pour résultat, la mise en place de sentiers piétonniers.
Ainsi fin 2008 devrait voir se concrétiser la réalisation de deux sentiers. Un sentier d’Histoire et de Découverte sur les communes de Corbère et Corbère les Cabanes. Celui-ci, d’une longueur de 10 km et d’un dénivelé de 60 mètres sera agrémenté d’une vingtaine de plaques explicatives sur les principaux lieux d’intérêts : Eglises de Corbère et Corbère les Cabanes, Chapelles de San Pere du Château, San Pere del Bosc, San Julia de Vallventosa, le Montou, le four à chaux, le puits à glace. Deux tables d’orientations seront également posées. Les guides du visiteur, déjà réalisés, sont disponibles et complètent cette démarche. Une brochure généraliste d’information est également proposée.
Sur Néfiach, c’est un sentier d’Agrément et de Découverte qui devrait être mis en place, ici aussi, des panneaux explicatifs viendront jalonner le parcours. Les dispositifs et les éléments techniques sont en cours d’élaboration. Un guide du visiteur est d’ores et déjà disponible.
Ces deux sentiers viendront compléter le sentier de Botanique et de Découverte de Força Real et le sentier Lambert Narach de Corneilla de la Rivière déjà existants.
A noter qu’à terme d’autres sentiers seront probablement crées, permettant ainsi par la suite une fédération des divers sentiers. Il sera alors possible d’aller d’un point à un autre du Canton sans quitter un sentier.
Cette politique de création de sentier a été voulue par les Maires des communes adhérentes à la Charte, et par le Président, tous soucieux d’améliorer le cadre de vie des habitants, et de mettre en valeur les sites d’intérêt de notre territoire.
Ces projets ont pu voir le jour grâce au soutient financier du Conseil Général et du Conseil Régional.
A noter que depuis l’année dernière, la Charte Intercommunale a opté pour un nouveau système pour les visites guidées gratuites du patrimoine. Ce nouveau système avait été décidé lors du dernier conseil d’administration de la structure de manière à pouvoir mettre les moyens humains et financiers sur des actions importantes : recherche de subvention et aides techniques pour les associations. Le planning avec des visites quotidiennes a cédé la place à des visites gratuites sur rendez-vous afin de rationaliser le flux des visites. Il est à noter cette année que les visites hors saison progressent par rapport aux années passées, avec l’accueil de groupe du 3ème âge et d’associations de randonnées pédestres.
N’hésitez pas à venir vous renseigner dans les locaux de la Charte Intercommunale du Canton de Millas et du Syndicat d’Initiative, situés : 4 place Lafayette (face à l’église), les horaires d’ouverture au public sont : du lundi au vendredi de 9h00 à 12h00 et de 14h00 à 17h00.