13.11.2014

Un plan d’eau réservé pour les moucheurs

Un des quatre plans d’eau du village a vu déferler les pêcheurs à la mouche. Le réservoir leur est attribué.

millas, pêche à la mouche, rené patau, damienne beffara, ségolène neuville, hermeline malherbe, robert olive, fédération pêche► René Patau et Damienne Beffara, maire, tout sourire.

De longue date René Patau, le président de la Fédération des Pyrénées-Orientales pour la pêche et la protection du milieu aquatique, souhaitait la réalisation d’un réservoir pour une activité réservée aux pêcheurs à la mouche. Ce projet tant attendu, vient de voir le jour à Millas.

■ Partager l’espace

Un des quatre plans d’eau est mis à la disposition de ces passionnés. La commune de Millas a récemment et gracieusement amodié les droits de pêche des quatre plans d’eau, aux pêcheurs catalans, sous couvert de leur fédération départementale. L’objectif commun est de partager l’espace entre tous les utilisateurs du site et de faire en sorte qu’il soit un écrin de verdure et d’eau, le plus attrayant possible.

Pour la pêche, autorisée quatre jours par semaine (samedi, dimanche, lundi, mercredi et jours fériés), l’idée repose sur la volonté de proposer différentes pratiques de pêche en fonction du potentiel de chaque plan d’eau. La proximité de la maison de la pêche et de la nature devrait impulser une forte fréquentation et en particulier vulgariser et développer la pêche parmi les jeunes générations.

Le coup d’envoi a été donné le samedi 8 novembre. Durant toute la journée les nombreuses et belles prises se sont succédées et ont été remises à l’eau avec précaution. Plus de 40 pêcheurs ont participé à cet événement important et contribué à sa réussite. Une raison de plus pour que 2015 marque l’accentuation des efforts de la fédération de pêche, en faveur du loisir pêche, c’est-à-dire de tout ce qui est susceptible d’être entrepris pour renforcer la satisfaction des pêcheurs. Sur le réservoir la pêche sera autorisée du 1er janvier au 11 mai et du 11 juillet au 31 décembre 2015. Sur les autres plans d’eau des aménagements supplémentaires sont prévus, ainsi qu’un panneautage général approprié sur l’ensemble du site.

La réalisation des investissements destinés au système de brassage de l’eau et la pose de trois pontons ont été rendues possible grâce à l’aide du conseil général, de la fédération nationale de pêche en France et du conseil régional. Mme le maire, après avoir excusé Ségolène Neuville, Hermeline Malherbe et Robert Olive, a rappelé le rôle important joué par la fédération de pêche pour l’organisation du loisir et s’est réjouie de sa contribution à la gestion d’un site, où les usages sont partagés. Une journée particulièrement réussie pour ce coup d’envoi, avec en perspective de nombreux rendez-vous en cours.

01.11.2014

R. Patau: « La pêche catalane est une vitrine dynamique »

La dernière réunion a rassemblé les présidents des Associations agréées de pêche et de protection du milieu aquatique (AAPPMA).

millas, l Indépendant, rené Patau, AAPPMA, réunionLes représentants des associations agréées de pêche des Pyrénées-Orientales.

Après quatre réunions de secteur, celle de la semaine dernière a été l’occasion pour le président, René Patau, de rappeler les responsabilités dévolues par la loi. En particulier la nécessité d’agir en faveur de la protection des milieux aquatiques et de soutenir la gestion piscicole, à travers différents objectifs et orientations. « Avec la construction de la Maison de la pêche et de la nature, avec les sites internet, avec le dispositif informatique de vente de cartes, la pêche catalane s’est modernisée pour offrir une vitrine dynamique ». Le travail de l’année 2015 devrait prolonger cette mobilisation, notamment en direction de la promotion et du développement de la pêche de loisir.

L’année 2015 sera aussi celle du renouvellement des mandats. L’enregistrement des cartes de membres actifs est indispensable pour assurer la représentativité de chacune des 29 AAPPMA.

Réglementation 2015

Le projet de réglementation 2015 nécessite quelques ajustements liés aux périodes d’ouverture de la pêche: du 14 mars au 20 septembre 2015 pour les cours d’eau de première catégorie piscicole et du 31 mai au 27 septembre ou 4 octobre 2015 pour les lacs de montagne. Pour le parcours touristique de Balcère, cela devrait être du 20 avril au 27 septembre 2015.

Sur les parcours no-kill, six lacs seront renouvelés pour deux ans: le Long d’en Haut et le Casteilla, du groupe Carlit ; des deux Boutassous, du groupe Aude; les trois Prigues, du groupe Péric, ainsi que dans les lacs des deux Bassettes Aval, du Petit Rond et du Long, du groupe Camporells.

La réglementation devrait autoriser trois parcours de pêche en float tube : du 9 mai au 31 octobre sur le plan d’eau du barrage sur l’Agly (bande limitée à la rive droite jusqu’au milieu plan d’eau) et sur l’ensemble du plan d’eau, de Rivesaltes. Sur la partie ouest du réservoir no kill, plan d’eau n° 4 de Millas, du 1er janvier au 11 mai et du 11 juillet au 31 décembre.

Pêche loisir

Les responsables de la pêche attendent avec impatience la plus-value que devrait apporter, pour le loisir, la pêche sur les quatre plans d’eau de Millas. Le coup d’envoi sur le réservoir étant programmé, par anticipation, pour le 8 novembre prochain.

Questions diverses

Il a été question du comportement de certains carpistes, déposant leurs lignes souvent de manière irrégulière, qui bloquent de nombreux postes de pêche et finissent par excéder les autres pêcheurs. Il semble également que la gestion des parcours pêche de loisirs connaît quelques difficultés regrettables, liées à des interprétations plus locales que portant sur une harmonisation collective. Puis, les représentants
des pêcheurs de lac de montagne ont dénoncé les nouvelles contraintes conditionnant l’accès au site des Bouillouses, jugées peu satisfaisantes.

Concernant la régulation des cormorans, l’arrêté préfectoral est attendu le plus tôt possible. Enfin, la forte présence de visons d’Amérique, avec la progression rapide de ces carnivores sur les cours d’eau à truites, inquiète les pêcheurs.

La réunion s’est terminée autour du verre de l’amitié et une excellente sardinade préparée par l’ami Jacques.

Bilans et chiffres

Pour la saison 2014, l’activité sur les rivières a été satisfaisante. Les pluies successives ont contribué à maintenir des débits soutenus dans les cours d’eau. De bons résultats et des captures de beaux spécimens ont été enregistrés. En lacs de montagne, l’ouverture a été perturbée par la neige, puis la fréquentation a été modeste, voire faible. Pour les effectifs, en comparant 2014 et 2013, le résultat provisoire affiche + 2,22% (+248 cartes) toutes cartes confondues. Ce bilan présente des nuances selon les secteurs (Conflent : +3,36%, Vallespir : -1,03%, plaine-Fenouillèdes : + 9,53%), Cerdagne: - 6,29%.
A noter l’augmentation des cartes personnes majeures +3,70% (+141 cartes), des cartes personnes mineures + 19% (+168 cartes), des cartes hebdomadaires + 5% (+50 cartes) et des cartes journalières +3% (+26 cartes).

20.10.2014

Un réservoir pêche à Millas

millas,pêche 66,lac,fdppma,rené patauLa Fédération départementale de pêche et de protection du milieu aquatique que préside René Patau, vient d’obtenir les droits de pêche sur l’ensemble des 4 plans d’eau situés sur la commune de Millas. Anciennement propriétés de la SATP, les parcelles composant les plans d’eau de Millas ont été récemment transférées à la commune de Millas.

Magnifiquement implanté dans la proche banlieue du village, en bordure de la voie rapide, la commune de Millas et la Fédération départementale de pêche ont convenu de s’employer à valoriser le site, aussi bien sur le pan halieutique que comme lieu de promenade et de détente sportive. Sur le plan réglementaire, la pêche sera autorisée aux titulaires d’une carte de pêche, quatre jours par semaine: samedi, dimanche, lundi, mercredi et jours fériés. Dans un premier temps, le lac n° 1 restera soumis à la réglementation des

Parcours pêche de loisirs avec des déversements réguliers de truites. Mais aussi le lac n° 4, situé le plus à l’ouest recevra des équipements destinés à améliorer la qualité des eaux, avec plusieurs dispositifs de brassage et faciliter la pêche avec l’installation de trois pontons en forme de T. Un empoissonnement important va y être mené notamment en grosses truites et black-bass. Il sera complété par la mise en place de frayères artificielles, implantées au sud ouest, dans une petite zone en réserve de pêche. Ce plan d’eau n° 4, qualifié de réservoir, sera pêché exclusivement à la mouche fouettée et toutes les captures devront être obligatoirement remises à l’eau. Dans le secteur ouest la réglementation autorise la pêche en float tube. Les pratiquants devront se déclarer à la Maison de la Pêche et de la Nature pour prendre connaissance des règles de sécurité et s’équiper d’un brassard. La Fédération départementale de pêche s’active à “mettre le paquet” pour que le coup d’envoi tant attendu, ait lieu le samedi 8 novembre. Progressivement c’est l’ensemble du domaine halieutique qui sera équipé et mis en service, pour une gestion raisonnée et à l’écoute de tous. Pêche 66

17.10.2014

Pêche: + 9,5% en plaine et Fenouillèdes

Les représentants de la plaine du Roussillon et du Fenouillèdes se sont réunis à Millas à l’invitation de René Patau, président de la fédération départementale.

millas,pêche,rené patau► René Patau (à gauche) est aujourd’hui à Font-Romeu avec les représentants du secteur.

Ce rendez-vous de travail a permis de faire le point sur la vente des cartes de pêche par Internet et a porté sur le projet de réglementation 2015.

■ +2% sur Internet

Le premier bilan rapide de la vente des cartes de pêche par internet sur le département enregistre une augmentation globale d’adhérents de 2%. Pour le secteur Plaine-Fenouillèdes c’est une embellie de 9,50 %, avec une hausse des ventes de cartes personnes majeures, des cartes personnes mineures et des cartes hebdomadaires. Ces résultats indiquent le retour de certains pêcheurs vers leur AAPPMA d’origine. L’apport de la nouvelle AAPPMA de Rivesaltes ainsi que l’effort consenti par les dépositaires pour relayer les pêcheurs qui ne disposent pas chez eux de connexion interne complètent efficacement le dispositif.

 La carte réciprocitaire interfédérale à 95 €

Pour 2015, le renouvellement de la carte « réciprocitaire interfédérale personne majeure » à prix unique devrait être portée à 95 €. Cela concerne la possibilité de pêcher, sans coût supplémentaire, avec le même produit, dans 89 départements. Cela concerne les 37 départements du club Halieutique, les 36 départements de l’Entente Halieutique du Grand Ouest et les 16 départements de l’Union Régionale du Nord Est. A peu de chose près, c’est l’équivalent d’une carte nationale.

■ Réglementation 2015

Concernant le projet de réglementation 2015, il nécessite quelques ajustements liés aux périodes d’ouverture de la pêche dans les rivières : du 14 mars au 20 septembre 2015. Sur les parcours pêche de loisir des plans d’eau de la deuxième catégorie piscicole pas de changements ainsi que sur les cours d’eau.

La capture du brochet sera interdite dans toutes les eaux du 26 janvier au 30 avril. Mais en plus, durant cette période, les modes de pêche au vif, au poisson mort ou artificiel, ainsi que les leurres, sont interdits dans le grand plan d’eau de Villeneuve-de-la-Raho et dans la totalitéde la deuxième catégorie piscicole de l’Agly et de la Désix. La réouverture du brochet aura lieu, comme dans toute la France le 1er mai.

Parmi les questions débattues : la préoccupation des pêcheurs au coup, à la recherche de secteurs favorables pour la pêche des poissons blancs, les exigences statutaires des ateliers pêche nature et les projets pour animer la pêche. En particulier la promotion de la pêche qui pourrait se développer auprès du public urbain, avec l’exploitation du parcours pêche sans panier, sur la Têt, dans la traversée de Perpignan. L’usage de leurres, avec toutes leurs variantes, devrait apporter de nouvelles possibilités et contribuer à adapter la pêche à de nouvelles attentes.

Prochaine réunion de secteur programmée le 17 octobre à Font-Romeu.

14.03.2014

Les garde-pêches ont fait le point

millas, assemblée générale, AGPPPO, René Patau, Albert Pares, maison de la pêche, Jean-Pierre Pilart, Michel Comas, Antoine Ramos► Le bureau de l’association.

Après sa création en juin 2009, l’Association des garde-pêches particuliers des Pyrénées-Orientales (AGPPPO), a tenu son assemblée générale, au sein de la Maison de la pêche à Millas. C’est en présence de René Patau et Albert Pares, président et secrétaire général de la Fédération départementale de pêche, que Jean-Pierre Pilart, président de l’AGPPPO, a ouvert les débats devant plus de 40 participants. Tour à tour Michel Comas, secrétaire de l’AGPPPO et Antoine Ramos, trésorier de l’AGPPPO, ont rappelé la volonté des responsables de jouer un rôle efficace et tracé les missions dévolues aux garde-pêches. « L’esprit qui doit guider les gardes dans leurs missions c’est avant tout de conseiller, renseigner et informer les pêcheurs, ont-ils souligné. Nous rappelons à ceux tentés d’ignorer la réglementation qui s’applique, qu’ils sont compétents pour dresser procès-verbal. Le réseau de surveillance mis en place doit permettre de couvrir l’ensemble du département et permettre aux responsables associatifs de respecter leurs statuts ». La structure de ce réseau repose sur quatre gardes salariés de la Fédération départementale de pêche, huit garde-pêches particuliers bénéficiant d’un agrément départemental, dix-huit garde-pêches particuliers ayant un agrément de secteur et quarante garde-pêches particuliers intervenant librement sur le territoire dévolu à leur association de pêche. Cela permet également, pour les membres, de faire le point sur l’année écoulée, d'évoquer les quelque 30 PV dressés, de saluer les gendarmes de la brigade nautique de Saint-Cyprien qui les ont régulièrement aidés et de préparer et cadrer les sorties importantes de 2014.millas, assemblée générale, AGPPPO, René Patau, Albert Pares, maison de la pêche, Jean-Pierre Pilart, Michel Comas, Antoine Ramos

07.03.2014

Les pêcheurs fins prêts à la veille de « la truite »

Ça y est, l’heure est venue de ressortir ses cannes à pêche et de préparer ses plus belles mouches pour l’ouverture de la pêche à la truite prévue dès demain dans les cours d’eau et les plans d’eau.
millas,ouverture,pêche,saison truite,rené patau,martial mehr J-1. Demain, ils seront nombreux à se retrouver dès l’aube le long des cours d’eau des P-O. Enfin. Le moment tant attendu de sortir son matériel ou d’étrenner les nouveautés de l’année est arrivé. Fin de la trêve, donc, pour les 3 000 pêcheurs qui ont déjà acheté en ligne leur carte. Impatients d’en découdre avec les truites, sauvages ou non, qui peuplent nos ruisseaux et nos plans d’eau. René Patau, le président de la fédération de pêche donne les dernières consignes.

Quel sentiment domine à la veille de l’ouverture de la saison de la truite?

Nous sommes chaque année très enthousiastes de reprendre le chemin des cours d’eau ou du barrage de Vinça. D’autant que cette année, les conditions sont réunies pour une ouverture en beauté. Les rivières principales présentent un niveau assez soutenu, voire des eaux-fortes favorisant la pêche et permettant de pêcher tous les coups, les bordures, les courants et les grandes fosses. Les eaux ne sont pas trop froides et la température diurne est très douce. C’est idéal.

Les pêcheurs peuvent-ils compter sur une belle population de truites ?

Nous sommes en effet très attentifs à cela et les déversements font partie de la qualité de la pêche. Car il faut rappeler que la pêche ne se cantonne pas qu’aux truites sauvages. Si l’ouverture de la pêche se caractérise par une forte fréquentation, c’est grâce à la présence de truites surdensitaires pour pouvoir séduire un plus grand nombre de pêcheurs. D’où la campagne de déversement qui a été menée.

Est-ce une manière de rendre la pêche plus facile et donc plus accessible ?

C’est exactement ça. Dans le but d’attirer des pêcheurs recherchant une pêche facilitée sur le plan technique, 1960 kilos de truites, soit plus de 10 000 poissons, seront déversés sur les 25 parcours de pêche loisir dans les K.-O. Ces opérations de repeuplement sont réalisées avec des sujets de truite de souche fario Carança. La moyenne annuelle reste constante autour de 380000 alevins et 85000 truitelles.

Y a-t-il de nouvelles règles à adopter cette saison ?

En effet, pour la première fois, nous avons décidé de limiter le nombre de prises à huit truites par jour et par pêcheur, en rivière de première catégorie. Il s’agit d’harmoniser les prises en lac ou en plan d’eau. Autrement, dans les rivières de 1re catégorie, la taille est limitée à 20 cm, 23 cm dans les cours d’eau des vallées de la Rotja et de Mantet. Sur le plan d’eau de Vinça, la taille légale de capture des truites est de 25 cm. Enfin, il est vivement conseillé d’éviter de pêcher et de marcher dans l’eau, en particulier sur les zones de graviers, dans le but de préserver les frayères des truites fario. Recueilli par Martial Mehr

26.02.2014

Truites en rivière tout est prêt pour l’ouverture

Le 8 mars, les truites des rivières de première catégorie seront très sollicitées. Les 12000 pêcheurs du département attendent l’ouverture avec impatience. Bonne nouvelle, cette saison devrait être prometteuse.

millas, ouverture, pêche, rené patau, fédération départementale de la pêche, vallée de la rotja, rivière de mantet, lac de vinça► Dans un peu plus de 8 jours les pêcheurs seront sur le terrain, tout comme René Patau le président de la fédération.

René Patau, le président de la fédération départementale de pêche est un homme heureux. L’an passé l’organisme avait délivré 12000 cartes soit autant de pêcheurs déclarés. « A ce jour, explique-t-il, nous en avons vendu 2000, et comme l’ouverture de la truite est pour le 8 mars, la demande s’accélère ». Depuis 2010 les ventes de cartes se font exclusivement par Internet, un outil qui permet de suivre l’évolution des ventes au jour le jour. Un outil irremplaçable pour la fédération qui dispose d’une photographie en temps réel de la situation halieutique départementale. « On connaît même précisément la part des jeunes (25% des pêcheurs) ou encore celle des femmes (10%) », précise René Patau.

Attention à la maille

« La saison 2014 devrait être plutôt bonne, estime un spécialiste. Nous avons eu de l’eau avec des pluies et de la neige au bon moment, il fait bon depuis quelques semaines, le poisson devrait être là, et surtout il devrait être mordeur ». Pour préserver la reproduction, la taille minimum des truites est de 20 cm, de 23 cm pour la vallée de la Rotja et dans la rivière de Mantet, de 25 cm au lac de Vinça. Des tailles qui ne doivent rien au hasard, elles sont calées sur la biologie reproductive du poisson. Pour ce qui est des techniques de pêche, l’ouverture devrait faire la part belle au toc et aux appâts naturels. Les amateurs de pêche à la mouche seront eux aussi à la fête. Pour eux, la fédération met à leur disposition une dizaine de parcours “no kill”. « Le week-end de l’ouverture, est toujours très couru, confie encore le président. Nous aurons aussi près de 25 gardes qui vérifieront les cartes, ils seront épaulés par la brigade nautique côtière de Saint-Cyprien, des gendarmes avec qui la fédération a toujours de très bons rapports ». Gare donc à ceux qui auraient “oublié” de se munir de leur sésame, ou ceux qui auraient dans leurs paniers plus de huit poissons, le maximum autorisé. Mais au fait, où sera samedi et dimanche le président, le premier d’ailleurs à avoir commandé sa carte de pêche le premier jour de la mise en ligne de leur vente. « Depuis 52 ans, sourit-il, je fais l’ouverture à Baillestavy dans la Lentilla, il n’y a pas de raison que cela change »Denis Dupont

millas,ouverture,pêche,rené patau,fédération départementale de la pêche,vallée de la rotja,rivière de mantet,lac de vinçaQui aura la plus belle prise ?

Le jeu concours de L’Indépendant, en partenariat avec la Fédération de pêche, reprend du service cette saison. Vous aviez été nombreux à nous faire parvenir vos plus belles captures l’année dernière. Et comme l’heure est bientôt venue de livrer à nouveau bataille en lacs ou en rivières, n’oubliez pas de vous faire photographier avec votre plus belle prise et d’envoyer la photo à la Fédération de pêche ou à L’Indépendant *. Ce concours est ouvert à tous et les photos seront publiées d’ici le mois de juillet. Des articles de pêche seront notamment à gagner. La remise des prix aura lieu à l’automne. M. M.

► Envoyez vos clichés à redaction.dep@lindependant.com