30.04.2014

Millas (B) à qui perd gagne

millas, usm, rugby, championnat de France, Sébastien Lopez, fabien conhil, EscBacAsp, Scar, Rivesaltes, sigean, villelongue, laurent moralesMême si l'équipe première a eu le privilège de jouer à Aimé-Giral, les finales du Pays Catalan 2014 ne resteront pas un souvenir inoubliable pour Millas. Après la défaite de l'équipe première face à l'EscBacAsp en Honneur (14-25), la réserve s'est logiquement inclinée contre son homologue rivesaltaise dimanche, à Elne (15-38). Pourtant, aucune des deux équipes seniors de l'USM n'a terminé sa saison. L'équipe première affrontera Sigean dimanche à Villelongue en barrage Honneur du championnat de France. Et la réserve, elle, profite d'un forfait du SCAR au cours de la saison pour récupérer le ticket pour le championnat de France. « On partage le gâteau, expliquait Sébastien Lopez, coentraîneur de Millas avec Fabien Conilh à l'issue de la défaite de son équipe B. Eux ont le titre, nous, on ira en championnat de France ». L'USM n'a pas tout perdu. L.M.

28.04.2014

Rivesaltes à toute vitesse

Les Babaus dominent Millas et s’offrent le planxot.

Le suspense n’a pas duré bien longtemps, hier à Elne. A peine un peu plus de cinq minutes de jeu et Rivesaltes avait déjà trouvé la faille à deux reprises dans la défense millassoise (3-12, 6e). La vitesse des Babaus a fait de gros dégâts et les Millassois ne sont pas parvenus à contrôler les offensives adverses.

Au final, six essais encaissés pour les coéquipiers d’Amrani et ce sont logiquement les jeunes rivesaltais qui ont pu soulever le planxot. Pourtant, c’est bel et bien l’USM qui pourrait représenter le Pays Catalan en championnat de France des réserves puisque le SCAR a été sanctionné d’un forfait cette saison, ce qui devrait le priver de phases finales... L.M.

02.04.2014

Les gros au rendez-vous

millas,usm,championnat honneur,rugby,conilh,lopez,escbacasp,rivesaltes,elne► Snaoui et Millas sont en finale.

A l’image de Millas en Honneur, les gros bras du championnat ont tenu leur rang en deuxième phase.

La commission des règlements doit rendre son verdict ce jeudi pour entériner définitivement les classements, mais la deuxième phase du championnat, qui s’est achevée le week-end dernier pour la plupart des séries, n’a fait que confirmer la hiérarchie établie en première phase.

Avec six victoires en six matches, Millas a plané au-dessus de la série. Et les hommes du duo Conilh-Lopez sont déjà qualifiés pour la finale, prévue le 20 avril, et le championnat de France. Le deuxième ticket se jouera entre l’EscBacAsp et Rivesaltes le 13 avril.

Mais les Babaus devront se déplacer chez le dauphin de l’USM. La saison d’Elne, handicapé par un effectif trop juste, est déjà terminée.

23.02.2014

Millas veut confirmer face au SCAR

millas, rugby, pays catalan, rivesaltes, sébastien lopez, fabien conilh, escbacaspPAYS CATALAN. Une semaine après n’avoir fait qu’une bouchée d’Elne (0-26), Millas peut déjà prendre une belle option sur une place en demi-finale s’il vient à bout de Rivesaltes cet après-midi (15 h 30 à Roquefort). « On veut confirmer, mais on sait que Rivesaltes est une très bonne équipe, souligne Sébastien Lopez, coentraîneur de l’USM avec Fabien Conilh. Ils nous ont déjà battus deux fois. Et même s’ils ont perdu contre l’EscBacAsp (11-16), on sait ce qu’ils sont capables de faire. C’est une équipe très complète. Pour nous, c’est un gros test ». Que Millas passera sans Conilh, victime d’une déchirure à la cuisse. L. M

02.12.2013

Rivesaltes surprend Millas

Le SCAR remporte un net succès à Roquefort

millas,rivesaltes,us millas,scar,conhil lopez,l hamni,vilaRivesaltes en verve

Les spectateurs qui ont bravé le froid pour assister à ce « derby » n’ont pas eu à regretter leur choix. Bien au contraire. Car les Rivesaltais se sont appliqués à chauffer l’atmosphère, dès les premières minutes avec un drop de Domenech, ensuite face à des millassois solides sur les bases et prêts pour le combat, ils se sont employés à chercher la faille dans la défense adverse. Sachant jouer avec le vent, les visiteurs permirent à Vila, auteur d’un doublé, et à L Hamni, d’aller en terres promises (3–18) permettant à Rivesaltes de mener à la pause et surtout de se mettre en confiance.

En début de deuxième période, Millas resserra les boulons, et suite au travail de sape de ses avant obtint un essai de pénalité, cela aurait pu faire redémarrer la machine à gagner, mais malheureusement, Rivesaltes plus opportuniste, en donnant du mouvement et de la vitesse sut profiter d’un contre et d’une erreur défensive pour planter les deux dernières banderilles, faisant gonfler le score dans des proportions inquiétantes (15-31). Dans un sursaut de dignité, à Roquefort,  les hommes de Conhil et Lopez, cherchèrent par tous les moyens à revenir au score et réussirent à percer la ligne rivesaltaise par un essai de groupe (20-31) mais faute de temps ne purent remonter la pente.

Et vint le coup de sifflet final. Les rivesaltais, particulièrement joyeux hier soir au retour dans les vestiaires, ont décroché une guirlande d’essais comme pour inaugurer le calendrier de l’avent et fêter Noël avant l’heure.millas,rivesaltes,us millas,scar,conhil lopez,l hamni,vila

16.09.2013

Le SCAR réussit son retour

Les Rivesaltais ont dominé Millas (22-19)

millas, US millas, rivesaltes, Raspaud, Calmon, Pelissier, geoffrey AmranyLes Rivesaltais se sont montrés solides.

Pour ceux qui en doutaient, la prestation des Rivesaltais a permis de vérifier qu’il serait toujours aussi difficile de venir gagner à François Delcamp cette saison. Qu’on se le dise ! Le jeu fut souvent à l’initiative des locaux dans la première mi-temps où les deux équipes se sont montrées parfois un peu trop obnubilées par cette première rencontre, au point de négliger parfois quelques ballons de relance. Raspaud, dans cette gestion de match, a su engranger les points nécessaires, offrant ainsi des garanties pour le futur (15-6). Et c’était bien vu, car en seconde mi-temp, sans remettre en cause leurs ambitions de jeu, suite à quelques tensions passagères, les cartons jaunes tombèrent de part et d’autres obligeant les deux équipes à réduire la voilure.

Les Millassois, à la peine face aux rivesaltais, surent, en seconde période impulser des mouvements, conserver, trouvant peu à peu leurs marques sur les phases de conquête et de reconquête. De plus, Pelissier, sûr au pas, permis aux siens de revenir en bonne position (15-12). Mais Calmon, profitant d’un temps mort dans la défense adverse, lancé comme un missile, intercepte le cuir, ajuste sa course et aplatit dans l’en-but adverse (22-12). Faute de baisser les bras, les Millassois remettent le couvert, et poc à poc, étiolant la confiance des Rivesaltais et le basculement du match faillit se produire à 8 mn de la fin, lorsqu’un ballon malencontreusement échappé d’un regroupement fit le bonheur de l’opportuniste Geoffrey Amrani, se permettant de saisir la balle au bond, de prendre les jambes à son coup et d’aplatir entre les poteaux (22-19). A ce moment, les millassois crurent pouvoir renverser la tendance et passer pour la première fois en tête, mais les rouge, malgré le pilonnage incessant, tinrent bon et débutèrent ce championnat par une victoire à domicile bien méritée.

23.03.2010

Millas prend déjà une option

En décrochant une victoire bonifiée sur le terrain de Rivesaltes (3-25), l'US Millas a d'ores et déjà fait un pas en direction des demi-finales Honneur. Les Rivesaltais, eux, ont déçu.

essai (2).jpgLa victoire de Millas à Rivesaltes (3-25) est avant tout celle du pragmatisme. Les hommes de Marc Juan ont gagné en se montrant performants en conquête, efficaces dans l'occupation du terrain et réalistes au moment de conclure. Surtout après la pause. Les Babaus, eux, dominés en touche et en mêlée et malgré quelques ballons grattés au sol, n'ont jamais pu prendre le jeu à leur compte. Un éclair en début de seconde mi-temps quand, sur une belle combinaison des trois-quarts, Berdaguer a réussi à percer la défense millassoise pour aller en dame, aurait pu permettre aux Rivesaltais de mener à la marque, mais l'arbitre avait vu un en avant de passe. Malgré tout, la différence de niveau entre les deux équipes hier, fait qu'il est difficile de parler d'un quelconque tournant du match. L'entame de match est marquée par une bagarre générale consécutive à un plaquage cathédrale de Rojas sur Ruiz. L'ailier millassois est exclu tout comme Penche côté rivesaltais, coupable d'avoir relancé la bagarre. Déjà Millas prend les commandes du match. Ribes tente un premier drop, à côté (9), mais la défense locale, hors jeu, est sanctionnée et Ribes ouvre la marque (0-3, 10). Les Rivesaltais commettent beaucoup de fautes en ce début de match et les coups de pompe de Ribes renvoient inévitablement le jeu dans le camp babau. Le demi d'ouverture millassois, en confiance, s'essaie souvent au drop (9, 13, 31), mais sans succès. Rivesaltes, privé de ballons (1/5 sur les touches en sa faveur !) bénéficie bien d'une pénalité mais la tentative de Delcamp manque de précision (17). Score à la pause 0-3. Ribes fait la différence A la reprise, les Rivesaltais, secoués par leurs coaches qui fustigent leur manque d'investissement, semblent repartir du bon pied. Après avoir totalement déjoué en première période, les coéquipiers de Meiser se décident à envoyer du jeu. Réduits à douze suite aux exclusions temporaires de Lampe et Metlaine, les Millassois sont sur le reculoir et à la 43 e minute Berdaguer croit donner l'avantage à son équipe. A tort. Cet avertissement sans frais a le don de réveiller les visiteurs. Touche pour Millas sur la ligne des 5 mètres de Rivesaltes, Mesas récupère le ballon et s'écroule le nez dans le gazon (0-8, 54). Delcamp a une nouvelle occasion de marquer mais sa tentative sur pénalité est trop courte (59). Débute alors le "show Ribes". Sur une chandelle bien sentie, le 10 millassois permet à Olive de filer à l'essai (0-15, 69). Ruiz inscrit bien les premiers points rivesaltais (3-15, 72), mais Ribes lui répond dans la foulée (3-18, 75), avant de lancer Bille, très bon hier, d'une merveille de diagonale pour l'essai du point de bonus. Essai qu'il se chargera de transformer lui juste avant le coup de sifflet final (3-25, 80+2).Vieillevigne-allegre (2).jpg