16.04.2014

Millas a tout vu

La demi-finale EscBacAsp - Rivesaltes a été suivie attentivement par plusieurs millassois.

millas,us millas,escbacasp,aimé giral,sébastien lopez,fabien conilh,allègre,gendre,anthony durand,munoz,rodriguez,romero► La performance de Durand a impressionné les Millassois.

Spectateurs attentifs, ils n’ont pas loupé une miette de la demi-finale gagnée par l’EscBacAsp face à Rivesaltes dimanche (18-15). Et pour cause, la dizaine de Millassois présente à Espira observait ses deux possibles adversaires pour la finale de dimanche à Aimé-Giral (17 h). « C’était aussi un match intéressant entre deux bonnes équipes, précise Sébastien Lopez, qui faisait partie, comme l’autre coentraîneur Fabien Conilh, des quelque 600 spectateurs présents à Espira. On voulait voir ce qui nous attend, même si on les connaît bien, maintenant. On a déjà joué les deux équipes ».

« Impressionné par le rythme »

Pas de grande révélation, donc, pour le technicien, mais plutôt des confirmations. « J’ai vu deux équipes de très bon niveau et Baixas qui a mérité de gagner. C’est une victoire à l’expérience de gars comme Allègre et Gendre ». Un autre joueur a tapé dans l’oeil de Sébastien Lopez et de la plupart des spectateurs : l’arrière buteur de l’EscBacAsp Anthony Durand, auteur des dix-huit points de son équipe avec 75% de tirs au but réussis (6/9). « Il a été excellent, note l’ancien 3/4. Aussi bon comme buteur que dans son rôle d’arrière. Mais plus généralement, j’ai été impressionné par le rythme et le jeu aéré proposés par Baixas. Il y avait beaucoup de mouvement. C’est une équipe qui a progressé et, surtout, qui peut s’appuyer sur des joueurs d’expérience ».

Une donnée importante vu le contexte particulier dans lequel va se disputer la finale. « C’est un match à Aimé-Giral. Il y aura de la pression, un peu de monde, un peu de bruit. Mes 3/4 ont une moyenne d’âge de 21 ans alors que dans un match capital comme celui-là, il est important d’avoir de l’expérience. C’est pour ça que, même si ce genre de match c’est toujours du 50/50, je pense qu’ils sont quasiment favoris ». Même si Millas n’est pas non plus dépourvu en joueurs de métier avec les Conilh, Munoz ou encore Rodriguez qui devraient jouer dimanche. « Oui, mais ils ont plusieurs chez d’orchestre avec Allègre qu’on connaît bien (ancien millassois), Gendre à l’ouverture, Durand, Romero, des mecs qui ont l’habitude de ces matches couperets. Je pense que dimanche on va voir une belle finale ». Et cette fois, les Millassois seront sur le terrain. L.M.

03.02.2014

Millas dominateur à Elne

Battus à domicile par Millas, les Illibériens filent malgré tout en Honneur suite à la défaite de Pia.

millas,us millas,jsi,elne,lopez,sanchez,pech,pelissier,rodriguezLes Millassois ont imposé leur puissance et leur expérience.

Sur une pelouse balayée par les premiers frimas et sous un beau soleil, les « rouge et noir » millassois ont défait la JSI sur un score de 13 à 6. Côté météo, c’est le dieu Eole qui fit des siennes et empêchait un jeu fluide, notamment en touche. Elne, d’entrée de jeu menait les débats, en poussant Millas à la faute (3-0). La réaction des visiteurs prit plus de temps que prévu, il faudra attendre la 27e pour que Lopez, tape un petit coup de pied en diagonale pour Sanchez qui récupère, cafouille le ballon, mais Pech vient à la rescousse, s’empare du cuir et aplatit en bout de ligne (3-5). Elne ne se laisse pas abattre, et continue son travail de sape, ses renversements d’attaque mais doit se contenter d’une pénalité compensatrice pour passer la mi-temps en tête (6-5) La pause est réparatrice pour les Millassois et avec patience et abnégation, ils remontent, poc à poc, leur retard. D’abord sur une pénalité réussie par Pelissier (6-8). Les « rouge et noir » s’appuient sur leur expérience face à une équipe joueuse et prometteuse. Ballon capté en mêlée, mis au chaud dans le paquet d’avants, cocotte dévastatrice qui avance donnant le tournis à l’adversaire et essai imparable de Rodriguez, qui saisit sa chance pour transpercer la défense illibérienne et permet aux visiteurs de garder l’avantage (6-13) malgré une dernière tentative de transformation de Pelissier, s’écrasant sur le poteau. Les Illibériens, de leur côté, n’ont rien à se reprocher, ils s’affirment. C’est de bon augure pour la suite, mais cela n’a pas suffi aujourd’hui.

14.10.2013

Millas sanctionne Pollestres

millas, us millas, us pollestres, artus, tourek, amrani,bertili, campa, rodriguezArbitrage : M Nicolas Artus (PC). Délégué : M Thierry Duffau (PC). Mi-Temps : 17 - 10.

Pour l’US Millas : 1 essai : Pelissier (2°) ; 7 pénalités : Sanchez (10°, 12°, 14°, 63°, 79°), Pelissier (37°, 59°).

Pour US Pollestres : 1 essai : Grellet (34°); 1 transformation : Coll (34°). 3 pénalités : Coll (39°, 43°, 60°)

Carton blanc : US Millas : Sanchez (25°), Pech (39°).

Carton Jaune : US Millas : Tourek (60°)

millas, us millas, us pollestres, artus, tourek, amrani,bertili, campa, rodriguezUS Millas : Sans, Pech, Amrani, Guenoun, Bertili, Pelissier, Sanchez, Cardon, Snaoui, Catala, Romano, Samoura, Campa, Khendoul, Rodriguez puis Torres, Tourek, Suro, Azaéis, Forcadell, Berdaguer.

US Pollestres : Cadene, Coll, Grellet, Martinez, Joly, Royer, Torres, Espiau, Alart, Kadi, Planteau, Urios, Thomas, Ferrer, Claveau puis Bourret, Perello, Burcet, Mostefa, Curto, Abadie, Calvo.

MATCH :

millas, us millas, us pollestres, artus, tourek, amrani,bertili, campa, rodriguezDes Pollestrencs ambitieux mais bien trop insuffisants durant la première période ont été logiquement sanctionnés par un Millas qui sortit sa  grosse cylindrée rouge et noir dès les premières minutes, laissant JB Pelissier inscrire le premier essai (5-0 ; 2°). Se montrant solides sur toutes les bases et constants dans l’effort, leur stratégie simpliste d’agression sans relâche et d’occupation du terrain a alors fonctionné à plein. Trois pénalités  de Sanchez, l’artificier, permis de scorer (14-0). Mais les Pollestrencs se ressaisirent et se mirent enfin à jouer. C’est d’ailleurs ce diable de Royer qui envoya le funambule Grellet déborder petit côté et redonner quelques couleurs aux siens (14-7). Chaque équipe scorant juste avant la pause (17-10). Le match fût d’abord étriqué et cuirassé en seconde période. Chacun se jaugeant, tentant de développer du jeu. Les visiteurs saisirent l’aubaine de la supériorité numérique pour tenter de revenir au score. Mais les nombreuses fautes de part et d’autres offrirent aux deux butteurs un terrain de jeu idéal d’où Millas sortit gagnant, se permettant d’enquiller deux pénalités successives, la dernière juste avant le coup de sifflet final (26-16).millas, us millas, us pollestres, artus, tourek, amrani,bertili, campa, rodriguez 

05.05.2013

Millas ne pense qu'à ça

millas, US Millas, fred munoz, sébastien lopez, avenir bleu et blanc, championnat de france, billes, naranjo, amrani, guenoun, pech, pelissier, munoz, loeillet, romarin, rodriguez, snaoui, olive, samoura, vico, pinell, rodriguez, suro, romarin, rognon, torres, roig, maincent, mary, berdaguerMillas affronte l'Avenir Bleu et Blanc (Hérault) cet après-midi (15 h) à Port-la-Nouvelle.La défaite concédée en finale du championnat Pays Catalan face à la Côte Vermeille (18-3 le 21 avril) a vite été digérée par les Millassois. C'est en tout cas ce qu'affirme Fred Munoz, coentraîneur de l'USM avec Sébastien Lopez. "On est vite passé à autre chose, lance celui qui évoluera à la mêlée cet après-midi. Notre vraie finale, c'était le barrage contre le Foyer (31-15). Contre la Côte, on savait que même si on perdait, la saison ne s'arrêterait pas là". Elle se poursuit dès cet après-midi avec un barrage face à l'Avenir Bleu et Blanc, club héraultais battu en demi-finale du championnat du Languedoc après avoir pourtant fini en tête de sa poule. A priori un gros morceau donc. "On verra, tempère l'ancien joueur de l'Entente de la Têt. Seb (Lopez) a pris quelques renseignements et c'est une équipe jeune et joueuse, comme nous. Il faudra essayer d'être patient et de se canaliser, mais je ne veux pas qu'on joue en fonction d'eux. Je tiens à ce qu'on se concentre sur nous-même et sur ce qu'on a à faire". Le message est clair. D'autant que les Millassois abordent le championnat de France avec ambition. "Le premier tour est toujours difficile", souligne Munoz, privé d'André et Campa aujourd'hui. "Mais après, tout est possible. Une dynamique se crée et tout le monde peut battre tout le monde. Alors comme tout au long de la saison, on prendra nos matches les uns après les autres en essayant de faire du mieux possible. Mais il faudra être exigeant, aussi. On a validé notre place en championnat de France comme les autres, on peut faire notre petit bonhomme de chemin". Les supporters de l'USM n'attendent que ça. L'équipe de Millas : Billes - Naranjo, Amrani, Guenoun, Pech - Pelissier, Munoz - Loeillet ou Romarin, Rodriguez (cap.), Snaoui - Olive, Samoura - Vico, Pinell ou Rodriguez, Suro. Remplaçants : Romarin ou Pinell, Rognon, Torres, Roig, Maincent, Mary, Berdaguer. Contre la Côte Vermeille, en finale du championnat du Pays Catalan Honneur (perdue 18-3), 17 des 22 Millassois sur la feuille de match étaient formés au club.

01.10.2012

Millas sans trembler

Victoire logique de l'USM face à la têt, hier (26-8)
millas,usm,entente têt,derby,amrani,billes,pelissier,noguera,rodriguez,moratoLes Millasois se sont offert le derby en recevant pour l'ouverture de la saison à Roger Roquefort l'Entente de la Têt. Les "rouge et noir" étaient sur un petit nuage, ils avaient préparé la venue de cette équipe qu'il ne faut surtout pas prendre à la légère en insistant sur les fondamentaux : la conquête. Durant les 20 premières minutes, les Millassois pilonnèrent la ligne jaune mais ne purent la franchir. Il faudra attendre l'ingéniosité d'Amrani et le débordement de Billes sur l'aile pour déflorer le score auquel Noguera participa par une pénalité quelques minutes avant les citrons (8-0). Tout le groupe millassois se sentit sans doute piquer au vif par une intrusion de Morata (8-5) chez eux et vengea l'affront en enquillant deux pénalités successives (14-5), un essai collectif manière Rodriguez (19 n 5) et une prouesse de Pelissier aplatissant entre les poteaux (26-5). Les "jaune et noir" parvinrent à marquer des points en seconde mi-temps avec le pied de Fontana (26-8) mais ne purent ébrécher la citadelle millassoise ni revenir dans le match.