21.12.2012

André Soucarrat continue le tournage de "La Paya"

Le tournage de ce film hommage au peuple catalan a fait un crochet par Millas, il est attendu pour le premier semestre 2013.

millas, andré soucarrat, la paya, manitas de la plata, rumbera, jordi barreAndré Soucarrat (à gauche) filme la scène chez le sauveur. 
PHOTO/© D.R

Ici, enfant du pays, le réalisateur est connu comme le loup blanc pour ses documentaires allant du rugby de village aux tranches de vie et de mémoire. Avec "La Paya", il réalise enfin un sujet qui lui tient à cœur : rendre hommage à la culture gitane. Un coup de manivelle en arrière pour comprendre l'origine de son film : "Quand j'avais 11 ans, en août 1954, j'ai failli me noyer dans la Têt, non loin du village de Millas. Ce sont deux Gitans qui m'ont sauvé la vie au troisième pied du pont qui rejoint la route de Força Réal". Ce film, il a mis du temps à le peaufiner, à le rêver mais aujourd'hui, il le tourne un peu partout dans le département, et à Millas notamment. L'élément déclencheur, ce fut une rencontre lors d'une fête de village, avec "La Paya", la non-gitane devenue Rumbera, icône charismatique dont Jordi Barre, lui-même avait prédit qu'elle ne tarderait pas à faire parler d'elle.

Douceur et rumbas catalanes

millas, andré soucarrat, la paya, manitas de la plata, rumbera, jordi barreOriginaire de Saint-Étienne, "La Paya" dégage une certaine douceur et aussi une énergie positive qui se voient quand elle joue des rythmes latinos mêlés à des textes franco-espagnols. Du coup, on est conquis par la virtuosité de son jeu et ses rumbas catalanes. Subjuguée par l'art, la personnalité de "La Paya" tout à la fois modeste et toujours si attachante, émouvante et authentique. André Soucarrat en a fait son égérie telle une ambassadrice de la nation gitane. C'est une Gitane dans l'âme, à n'en point douter. Le film d'André Soucarrat, "La Paya", sortira sur les écrans catalans au premier semestre 2013 et montrera toute la richesse de la culture musicale gitane qui passera par Port-Vendres pour la moitié du tournage, avec aussi des images tournées dans le Gard et l'Hérault. Manitas de Plata apparaîtrait dans ce film apportant sa contribution à ce documentaire.millas, andré soucarrat, la paya, manitas de la plata, rumbera, jordi barre