12.05.2014

Millas stoppé par St-Girons

Les Millassois sont tombés face à Saint-Girons. En mode diesel, les Catalans ont poussé sans remonter le retard.

millas, honneur 32°, USM, sans, billes, St Girons► Sans a fait jouer sa pointe de vitesse pour marquer le premier essai.

Dès l’entame, St-Girons joua léger devant, s’amusant à ça passe ou ça casse. Et ce fut le cas, à la sortie d’une touche dans les 22 mètres, les Ariégeois, pénétrèrent, sur un maul endiablé, laissant Dissegna plonger dans l’en-but (0-5). Prenant confiance et se libérant, les noirs de St-Girons profitèrent des ballons lâchés, des mauvais placements et des fautes… trop de fautes, ce qui permit à Pujol d’enfoncer le clou en inscrivant le second essai (0-12). Millas se devait de réagir, et c’est arrivé naturellement, Sans, toujours prêt à faire jouer sa pointe de vitesse sur son aile, déborda la défense adverse, inscrivit le premier essai millassois (5-12). Mais c’était sans compter sur l’âpreté des visiteurs qui, piqués au vif, repartirent de plus belle, jouant tous les coups et la persévérance finit par payer, sur un maul pénétrant Parenti, s’écarte, chistera pour Durrieu, qui aplatit le cuir entre les poteaux (5-19, 40).

A la reprise, il ne restait plus que 40 minutes à Millas pour vivre, l’USM n’avait pas le droit au faux pas. Après une première mi-temps nettement insatisfaisante, les Catalans se remirent au combat, faisant une seconde mi-temps de feu. Billes toujours égal à lui-même, déstabilisa St-Girons, et tel un feu follet, virevoltant de gauche à droite et surplombant l’équipe adverse, alla en dame (12-19). Millas commençait à espérer, mit tout le banc et ses tripes pour parvenir à renverser le jeu, le chrono tournait mais Millas ne trouvait pas la solution. St-Girons ne lâchait rien. Le chaud et le froid soufflaient en cette fin de partie, le chaud avec cette passion «rouge et noire », luttant jusqu’au bout, le froid avec cette poisse qui n’en finissait pas et qui laissa le score tel quel. Cela s’est joué sur des détails. Chaque équipe a eu ses temps forts, ses temps faibles, mais même les dinosaures finissent par chuter. Et c’est arrivé naturellement, Millas fait la pause.

millas, honneur 32°, USM, sans, billes, St Girons

18.01.2011

Panorama de la Fédérale 3

L'USM lâche en deuxième période. Face à un des cadors de la poule, les Millassois ont tenu une mi-temps à Pamiers, « chez un adversaire où chaque joueur nous rendait 20 kilos et 15 centimètres », selon Marc Juan, avant de s'écrouler physiquement par la suite. Cela n'altérait en rien la « fierté » des coaches catalans. « En ce moment, c'est dur pour les joueurs. Nous sommes dans la spirale de la défaite. Il nous faut décrocher vite un succès. Contre St-Girons le week-end prochain (dernier de la poule) impérativement. Là face à Pamiers, c'était difficile. Eux alignaient quelques joueurs au passé de Fédérale 1. Nous, nous ne sommes que Millas, nous n'avons repris l'entraînement il y a dix jours, nous n'avons pas de salle de musculation... à un moment donné, on ne peut pas faire de miracle... »

Tamisier et Salvat de retour. Dans un effectif « maigrelet », Marc Juan et Marc Adroguer devraient enregistrer les retours conjugués face à St-Girons de deux piliers Fabien Salvat et Cédric Tamisier.