05.05.2014

La maîtrise millassoise

Dans le sillage d’un bon Pelissier Millas se qualifie.

millas, rugby, USM, Pelissier, Tourek, jean-louis Pallure, nicolas parent► Pelissier a été performant, hier avec l’USM. Photo Nicolas Parent

Assurément, l’US Millas veut bien faire, et l’entame du match est à la hauteur des événements, l’engagement est présent, le ballon circule bien et les Audois de Sigean-la-Nouvelle se mettent à la tête. Pelissier le métronome buteur catalan ne laisse pas passer l’occasion et à trois reprises envoie le ballon entre les perches. Sigean-la-Nouvelle se montre très fébrile et mal inspiré : son buteur, Monie, réussi la pénalité sur tentatives si bien que Millas mène au score 9-3 à la 20e minute. Millas produit beaucoup de jeu à l’image des Audois mais ces derniers manquent de précision dans le dernier jet. Un maul pénétrant échoue à 1 mètre de la terre promise. On approche du repos quand le catalan Pelissier tape un grand coup pied, l’arrière rouge et jaune à la réception est contré par Amrani qui marque au point de corner. Pelissier transforme, 16 à 3 au moment de déguster les agrumes. Malgré la chaleur il ne faut pas traîner à la buvette car dès la reprise le trois quart centre catalan Pelissier omniprésent tape pour lui-même, reprend le ballon et le pilier Tourek est à la conclusion : 21-3 à la 43e minute. Sigean-la-Nouvelle est toujours imprécise. Sur une attaque plein champ, Pelissier intercepte et atteint une course de 68 mètres et marque entre les poteaux. Un essai qu’il n’a aucune peine à transformer (28, 3). Le break est fait. C’est alors que Sigean-la-Nouvelle loin de se décourager, retrouver ses esprits et termine très fort cette 2e période mais le mal est fait. Ils seront récompensés par un essai de Monie qui transforme lui-même, 28-10. Fort en mêlée, adroit sous les ballons, Millas tient sa qualification et garde espoir de retrouver la Fédérale 3 au plus vite. Jean-Louis Pallure

17.02.2014

Il faut compter avec Millas

HONNEUR. Les Millassois n’ont jamais été inquiétés hier à Elne.

millas, USM, David Gener, fabien Conilh, billes, forcadell, amrani, tourek, sanz► Billes à la relance et c’est Millas qui s’impose. Michel Clementz

Millas ne peut plus avancer masqué. David Gener le président et Fabien Conilh, le coentraîneur, ont beau répéter à l’envi qu’ils ne sont que des outsiders dans cette poule, le net succès d’hier à Elne (0-26), balaye forcément ce paravent de ce trop plein de modestie.

Aujourd’hui leader, l’USM peut se montrer gourmande. Et songer au titre. « Non, non, nous ne visons rien du tout. Seulement la victoire dans le prochain match, sourit Fabien Conilh qui admet néanmoins que les Millassois ambitionnaient les quatre points à Elne. A l’arrivée, le bonus, c’est la cerise sur le gâteau ». Auteur de quatre essais en terre hostile, les Millassois ont bénéficié de l’apathie illibérienne, incapable de rivaliser. Pour preuve, seule une incursion dans les 22 mètres visiteurs, peu avant la pause, fera parcourir le frisson dans le dernier quarteron des supporters « jaune et bleu ». « Le résultat est logique », admettra fataliste, Lilian Raynal, le co entraîneur illibérien.

Passé un quart d’heure plutôt équilibré, c’est Millas qui prend les commandes grâce à Forcadel, qui intercepte sur le bord de ligne et cinquante mètres plus loin, s’en va planter son nez dans le gazon (0-7, 14). Un essai qui valide les initiatives millassoises, bien plus tranchantes. En face, la JSI se montre trop stérile. Privée de munitions. Et Amrani, fraîchement entré en jeu, transperce le rideau défensif pour donner un peu plus de marge aux Millassois (0-14, 51).

Des « noir et rouge » qui enfoncent un peu plus les locaux sur une relance dérobée par Tourek qui s’affale à son tour dans l’en-but (0-21, 62). Déjà lesté du bonus, l’USM parachèvera son implacable succès par Sans sur son aile (0-26, 78). Pour la JSI, il reste cinq matches pour redresser la barre. Mais pour en club en reconstruction, être invité à la table des grands est déjà une victoire. A.H.

14.10.2013

Millas sanctionne Pollestres

millas, us millas, us pollestres, artus, tourek, amrani,bertili, campa, rodriguezArbitrage : M Nicolas Artus (PC). Délégué : M Thierry Duffau (PC). Mi-Temps : 17 - 10.

Pour l’US Millas : 1 essai : Pelissier (2°) ; 7 pénalités : Sanchez (10°, 12°, 14°, 63°, 79°), Pelissier (37°, 59°).

Pour US Pollestres : 1 essai : Grellet (34°); 1 transformation : Coll (34°). 3 pénalités : Coll (39°, 43°, 60°)

Carton blanc : US Millas : Sanchez (25°), Pech (39°).

Carton Jaune : US Millas : Tourek (60°)

millas, us millas, us pollestres, artus, tourek, amrani,bertili, campa, rodriguezUS Millas : Sans, Pech, Amrani, Guenoun, Bertili, Pelissier, Sanchez, Cardon, Snaoui, Catala, Romano, Samoura, Campa, Khendoul, Rodriguez puis Torres, Tourek, Suro, Azaéis, Forcadell, Berdaguer.

US Pollestres : Cadene, Coll, Grellet, Martinez, Joly, Royer, Torres, Espiau, Alart, Kadi, Planteau, Urios, Thomas, Ferrer, Claveau puis Bourret, Perello, Burcet, Mostefa, Curto, Abadie, Calvo.

MATCH :

millas, us millas, us pollestres, artus, tourek, amrani,bertili, campa, rodriguezDes Pollestrencs ambitieux mais bien trop insuffisants durant la première période ont été logiquement sanctionnés par un Millas qui sortit sa  grosse cylindrée rouge et noir dès les premières minutes, laissant JB Pelissier inscrire le premier essai (5-0 ; 2°). Se montrant solides sur toutes les bases et constants dans l’effort, leur stratégie simpliste d’agression sans relâche et d’occupation du terrain a alors fonctionné à plein. Trois pénalités  de Sanchez, l’artificier, permis de scorer (14-0). Mais les Pollestrencs se ressaisirent et se mirent enfin à jouer. C’est d’ailleurs ce diable de Royer qui envoya le funambule Grellet déborder petit côté et redonner quelques couleurs aux siens (14-7). Chaque équipe scorant juste avant la pause (17-10). Le match fût d’abord étriqué et cuirassé en seconde période. Chacun se jaugeant, tentant de développer du jeu. Les visiteurs saisirent l’aubaine de la supériorité numérique pour tenter de revenir au score. Mais les nombreuses fautes de part et d’autres offrirent aux deux butteurs un terrain de jeu idéal d’où Millas sortit gagnant, se permettant d’enquiller deux pénalités successives, la dernière juste avant le coup de sifflet final (26-16).millas, us millas, us pollestres, artus, tourek, amrani,bertili, campa, rodriguez