07.12.2013

Les élèves de CM2 ont participé à un cycle de voile

millas, élèves, udsist, filao, cycle de voileComme chaque année, grâce au soutien de la municipalité, tous les CM2 de l’école de Millas ont participé à un cycle de voile, en partenariat avec l’Udsist. Grâce à l’association des parents d’élèves, ils ont pu aller à Saint-Cyprien passer une journée : test de natation, navigation sur Filao, lecture de paysage et même un peu de land’art ! Entouré par une équipe de moniteurs dynamiques et compétents et de parents accompagnateurs efficaces et enthousiastes, ils ont passé une journée très instructive ! Vivement le printemps.

17.11.2011

Au gré de flots, les écoliers n'en finissent pas de rêver

Les "grands" du primaire comme on les appelle se passionnent pour la mer, ses richesses et les plaisirs de la navigation.

millas, école primaire, CM2, UDSISTLes deux classes au musée d'Art moderne cérétan ont plongé dans l'univers de la mer.

C'est, dans un premier temps, le plaisir de voguer sur les flots qui a enthousiasmé les écoliers. En ce début d'année scolaire, les élèves de la classe de CM2 de Mme Sanchez ont pu enfin accéder à l'activité dont ils avaient tant entendu parler : la voile ! La proximité du lac et le soutien de la municipalité permet comme chaque année aux "grands" de l'école de bénéficier de la présence d'un moniteur de l'UDSIST pour découvrir une activité nouvelle, ludique et riche d'enseignements.

Encadrés par leurs maîtresses et des parents attentifs et gâtés par une météo clémente, les écoliers ont surmonté leurs craintes et découvert un nouvel espace de liberté. La session est maintenant terminée et les enfants sont impatients de reprendre l'activité au printemps, en espérant obtenir leur diplôme.

Au musée aussi
Récemment, les élèves étaient cette fois de sortie, via la cité d'art moderne, Céret et son musée. Cette fois, les "grands" étaient accompagnés des classes de CM1-CM2 de Mme Bertran pour aller visiter l'exposition de sculptures et peintures de Riera i Aragó.

Là, des sous-marins en bronze, des petits poissons peints sur des plaques d'aluminium sombre comme les grands fonds, des maquettes en bronze représentant des îles perdues ou des icebergs, les enfants ne savaient plus où donner des yeux. "Tous ont été captivés et enthousiasmés par l'univers poétique de ce peintre et sculpteur barcelonais fasciné par le monde de la mer", soulignent leurs institutrices.

millas, école primaire, CM2, UDSISTVite le printemps pour naviguer à nouveau.

04.01.2011

Visite guidée de la cuisine centrale

OBJ627293_1.jpgLe directeur de l'UDSIST explique que la majorité des produits viennent de la Région.Dernièrement, Nicolas Nègre, directeur de l'UDSIST, et ses collaborateurs accueillaient une délégation de parents d'élèves de Toulouges sur le site de Millas, accompagnés de Jean Roque, premier adjoint, Mireille Rebecq, adjointe à l'éducation, de Colette Colin, déléguée de l'Education Nationale. Véronique Calvet, directrice générale des services municipaux était venue avec la responsable du restaurant scolaire, Marie-Thérèse Revol. Les visiteurs ont pu découvrir les installations et comprendre le système de la liaison froide en restauration.

Qualité des produits et sécurité alimentaire

Les étapes à la réception puis à la transformation des produits sont extrêmement contrôlées. « Dès la réception de la marchandise, avec la traçabilité du produit, nous renforçons la sécurité sanitaire », explique Régis Vidal, le chef de cuisine. Les aliments stockés et séparés par lots vont ensuite être cuisinés. « Jusque-là, tout est normal, la cuisson s'opère à + 63 °C. Ce n'est qu'après cette étape qu'intervient la liaison froide. La préparation est refroidie rapidement de 63 °C à 10 ° C. », poursuit le guide. A la sécurité alimentaire s'ajoute la qualité des produits. Interrogé par les parents d'élèves et les élus, le directeur de l'UDSIST, annonçait que 92 % des produits utilisés proviennent de la Région. Pour le département, il s'agit essentiellement de la viande et des fruits et légumes. Les produits « bio » représentent 13 % sachant que le département ne dispose que de 10 % de cultures « bio ». Par ailleurs, les allergies déclarées médicalement sont prises en compte. Quant au rôle des agents de restauration, il est déterminant. « J'incite les enfants à goûter à tous les mets, et ça marche ! », déclarait Marie-Thérèse Revol. En effet, l'objectif de la restauration collective est de préserver la santé de tous les petits demi-pensionnaires avec des repas variés, équilibrés et savoureux.