26.09.2011

Millas marque son territoire face au Boulou

millas, usm, le boulou, victoireLes riverains de la Têt débutèrent les hostilités dès la 11e, le pack d'avant guidant la manoeuvre, les lignes arrières en position de combat permirent à Pech d'aplatir en coin et ainsi porter le danger chez les Boulounencqs (7-0). Confirmé 5 minutes plus tard par une pénalité de Ribes (10-0). Cette montée en pression dans la marmite qui commençait à bouillir déboucha sur des chamailleries, entraînant un carton rouge pour Hernandez et Ferrer. Les Boulounencqs, après la sortie de leur capitaine sur blessure, mirent Millas à la faute en s'appuyant sur leur pack, ce qui leur permis de revenir dans le jeu avant les citrons (10 - 3).

A la reprise, profitant de l'aubaine, à 15 contre 13, les Boulounencqs, forts de leur potentiel, envoyèrent du "lourd" dans les 22, ce qui leur permis de marquer un essai en force (10-10). Les jeux étaient à refaire. Chaque camp avança ses pions en fonction de sa stratégie, Le Boulou, jouant sur le lourd, et Millas sur sa vitesse, entraînant quelques belles actions de part et d'autre. Mais les deux équipes étant brouillonnes, Il faudra attendre le réveil du métronome millassois, Paul Ribes, qui enquillera deux pénalités qui permettront aux siens d'obtenir la victoire. Le pré avait rendu son verdict.

13:43 Publié dans Sport | Tags : millas, usm, le boulou, victoire | Lien permanent | Commentaires (0)

11.04.2011

Millas conclut en beauté

millas, rugby, la salvetat, us millas, victoirePour son dernier match à domicile, face à La Salvetat, la logique a été respectée. Millas restant maître sur son pré. Pour ce match sans enjeu, il était difficile pour les deux équipes de se motiver et de développer du jeu. La tramontane, soufflant en puissance, se chargea d'en rajouter une couche en offrant des conditions de jeu déplorables, empêchant tout jeu au pied. Dans sa forteresse « rouge et noir », les Millassois, profitèrent d'Éole pour rester sur le terrain adverse. Utilisant la puissance de son pack, martelant l'équipe adverse, forçant à trois reprises (15, 26, 29) la ligne adverse, capitalisant jusqu'aux citrons (17-0).

Au cours du deuxième acte, malgré leur envie, les visiteurs, ne parvenaient pas à franchir la ligne des 22 mètres, il faudra attendre une pénalité de Velasco, (47) pour déflorer leur score. Les deux équipes, n'arrivant pas à « envoyer » du jeu, se reposèrent sur un face à face constant. Les « jaune et bleu » ne parvenant pas à trouver la faille, les locaux ne trouvant pas le déclic pour finir en beauté. Mais la constance des avants, pilonnant la défense adverse, permit à Casamitjana (65) d'aplatir le dernier essai de la partie. Il est dommage pour Millas, de finir une saison méritante par un retour en championnat du Roussillon. Les « rouge et noir » ont prouvé, cette année qu'ils avaient les capacités de jouer en Fédérale 3.millas, rugby, la salvetat, us millas, victoire

24.01.2011

Millas cartonne Saint-Girons

En atomisant les derniers de la classe, l'Union Sportive Millassoise a non seulement renoué avec la victoire mais a pris un peu d'oxygène dans son opération maintien (56-5)

_GMT7136.jpgMillas a infligé huit essais à la lanterne rouge de la poule.


La voie du maintien passait par là, à savoir une victoire bonifiée. Le contrat est donc rempli. Sans doute, plus motivés par le statut d'invincibilité à domicile à préserver, dans leur forteresse, les Millassois ont pris la partie par le bon bout. D'emblée, la botte de Nicolas Ribes imposa un rythme infernal à la défense adverse. Occupation au pied, vitesse d'exécution, Millas a su maîtriser ses temps forts. Usant de la puissance de son pack, les Millassois n'ont cessé de faire vivre la balle sur la largeur du terrain. Les avants passants soit par le sol, soit par des mauls pénétrants envoyèrent la cavalerie au défi, permettant aux « rouge et noir » de capitaliser jusqu'aux citrons (28-0).

_GMT7141.jpgAu cours du deuxième acte, désireux de l'emporter « à la maison », les Millassois accéléraient un peu la cadence, mais ne parvenaient pas à passer la ligne d'essai, malgré quelques franches occasions. Aussi, gardant un œil ouvert sur un possible faux pas des locaux, Parenti saisit la balle au bond dans ses 22 mètres, et par un exploit personnel remonta la distance et permit aux siens de ne pas embrasser Fanny. Il n'en fallait pas plus aux locaux pour rester sereins et arrêter de se gargariser, remettant ainsi les pendules à l'heure et le compteur dans le bon sens. Comme disait Marc Juan, l'un des coaches catalans, « malgré quelques erreurs, avec cinquante points d'écart, on   ne peut pas faire les difficiles ».