18.08.2010

Corridas : les places françaises prêtes à accueillir les Catalans

Depuis l'interdiction des corridas en Catalogne, les villes taurines françaises manifestent leur soutien aux aficionados catalans.

Dans la foulée, la feria de Millas, habituellement moins revendicative protestait également contre cette interdiction. Christian Bourquin, président du conseil général des Pyrénées-Orientales (ex PS), et élu du canton a effectivement toujours dit son attachement aux courses de taureaux. En mars dernier, il était même à Barcelone où il a plaidé la cause de la tauromachie auprès des députés du parlement catalan. Fin juillet, tandis que l'interdiction venait de tomber, il affirmait déjà "regretter qu'il existe désormais une Catalogne tolérante et une autre qui ne l'est pas". Des propos qu'il a répétés à l'envi pendant la feria de Millas, laissant même entendre qu'il avait en tête "une idée pour montrer aux députés catalans ce qu'est vraiment la corrida".