20.10.2008

La voie ferrée s'offre un lifting

Les travaux de remise en état de la voie ferrée obligent la fermeture de certains passages à niveau. Un point sur un chantier inhabituel.

DSC_0863.JPGUne impressionnante machine pour poser les traverses.

C'est un travail titanesque que représente le changement de voie.

Mardi dernier, près de la voie ferrée, des wagons spéciaux attirent l'oeil, sur les uns étaient posés les vieilles traverses, chez l'autre les traverses neuves.
Le fonctionnement est bien rodé et le chantier avance à bonne allure. Deux rails sont posés à égale distance, avec une grande précision, de chaque côté de la future voie ferrée.

Deux monstres rares, appareils spécifiques, roulant sur les rails annexes, s'approchent au-dessus des wagons, les chevauchant facilement ainsi que le matériel et les hommes en place.

Sur les wagons du fond, ils déposent les traverses entières (comme les rails de jouet) qu'ils viennent d'arracher, ensuite rebroussant chemin, ils prélèvent les nouvelles traverses et s'acheminent vers le lieu de "ponction". Passant au-dessus de leurs équipiers qui coupent à intervalles réguliers les rails, du tracto aplatissant les pierres arrachées et remplissant les crevasses causées par le démantèlement de la voie ancienne, pour venir déposer avec précision tel un métronome, leur paquetage de pièces neuves à l'endroit précis où ils s'étaient arrêtés. Une fois cette manœuvre délicate effectuée, c'est l'éternel recommencement, on arrache l'ancienne traverse, etc.

Il faut avouer que la vitesse, la précision, la puissance des machines et le professionnalisme des personnes forcent l'admiration. Un chantier colossal pour les riverains mais une opération de routine, voire d'entretien, pour cette entreprise reconnue, posant des nouvelles lignes aux quatre coins du monde.