13.08.2014

Le Prix de la Feria de Millas au torero Nimeño

Une 16e édition riche en émotions pour cet événement culturel devenu incontournable de l’été catalan.

millas, feria du livre, alain montcouquiol, yves charnet, christian bourquin, ségolène neuville damienne beffaraLe prix Feria a été remis à Alain Montcouquiol, par Yves Charnet, président du jury et Christian Bourquin, à Millas.

Un vrai public, attentif, qui reste à l’écoute pendant trois heures, dans la salle de la mairie. Une ambiance de campagne, simple, chaleureuse, sans chichis. Les élus sont là. Madame le maire de Millas, Daminenne Beffara, le sénateur et président de Région, Christian Bourquin, la secrétaire d’État Ségolène Neuville. Ils soutiennent, interviennent. Dans un lieu, une région, une terre, ils savent, ils transmettent. Un patrimoine, des traditions, des valeurs. Ce sont des mots pour demain. Des mots pour tous. Des mots «populaires» pour reprendre le mot de Christian Bourquin dans son discours lors de l’émouvante remise du prix feria 2014 à Alain Montcouquiol.

Mots et toros

Dans les années soixante, Alain Montcouquiol devient, sous le nom de Nimeño, un des rares toreros français de l’après-guerre. En 1974, il met fin à sa carrière pour s’occuper de celle de son jeune frère, Christian, qui, sous le nom de Nimeño II, deviendra le premier grand torero français de l’histoire. Les années d’apprentissage et de misère en Espagne, les triomphes dans toutes les arènes de France, d’Espagne, du Mexique, et de Colombie, l’accident et la fin tragique de son frère, c’est cette aventure extraordinaire qu’Alain Montcouquiol a évoquée lors d’un entretien bouleversant qu’il a eu lors de la remise de son prix avec l’écrivain Yves Charnet, président de la Féria du livre.

Les moments d’échange avec Alain Montcouquiol, où il fut parlé si justement, si simplement, des grands mystères de la vie : le deuil, la mémoire et l’amour, furent des moments rares, qui durent longtemps après que les voix se sont tues.

On finira par la novillada du dimanche soir. Toutes et tous en rond dans le cercle des arènes, dans la douce lumière du Roussillon et l’on se dira, plein de nostalgie, déjà : à l’an prochain, pour la prochaine Féria, à Millas, la fête des mots et des taureaux.

09.08.2014

Le programme

- A 14h30, ouverture de la feria du livre dans le patio de la mairie de Millas : dédicaces d’auteurs, présentation de livres taurins et expositions.
- à 15h, Mano à Mano entre Christian Sournia et Michel Cadet sur le thème Le taureau et l’homme, l’homme et le toro dans le cinéma (Ed. Trabucaire).
- à 15h30, carte blanche à Antoine Beauchamp auteur du recueil de poésie Poésieme (évocation du livre de Joséphine Douet, Silencios, préface d’Antoine Beauchamp. Edité par Edicions Bellaterra).
- à 16h, présentation du Prix Hemingway 2014: lecture de la nouvelle lauréate El silencio, d’Etienne Cuenant par les avocats du Diable, en présence du lauréat.
- à 17h, rencontre avec Antoine Martin autour de son livre Produits carnés (Au diable Vauvert) et d’Alain Bonijol Tercio de vérité (Au diable Vauvert).
- à 18h, présentation par Yves Charnet, président de la feria du livre, de l’oeuvre d’Alain Montcouquiol et entretien avec l’auteur, suivie d’une lecture inédite du livre d’Alain Montcouquiol Idéales, suivi de la remise officielle du Prix feria 2014 à Alain Montcouquiol pour ses livres Recouvre-le de lumière, Le sens de la marche, Le fumeur de souvenirs (Editions Verdier), en présence des membres du jury.

30.07.2012

14ème édition de la Feria du Livre… « La corrida, une philosophie et un art »

Débats, lectures taurines, dédicaces et remise de prix sont au programme du rendez-vous régional du livre taurin, les 11 et 12 août prochains à Millas.

La corrida est-elle un art et une philosophie ? millas,feria,francis wolff,socrate,belmonte,stravinsky,paco ojeda,jose tomas,sebastien castella,julien lescarret,yves charnet,jean-claude ettori,centre méditerranéen de littérature. le presse papierTrès certainement, c’est ce que soutient Francis Wolff (photo ci-contre),
lauréat du prix Feria du Livre de Millas 2012 pour son livre L’appel de Séville; discours de philosophie taurine à l’usage de tous (publié aux éditions du Diable Vauvert).

La corrida a inspiré les plus grands artistes et nombre de théoriciens, mais nul, à ce jour, ne s’était aventuré à philosopher sur elle. C’est le défi qu’a relevé Francis Wolff, directeur du département de philosophie de l’Ecole normale supérieure, auteur de plusieurs ouvrages, notamment Aristote et la politique (PUF, 1997), Socrate (PUF, 2000) et Dire le monde (PUF, 2004).

A le lire, on comprend quela corrida, parce qu’elle touche aux valeurs éthiques et qu’elle redéfinit l’essence même de l’art, est un magnifique objet de pensée : « la corrida est une lutte à mort entre un homme et un taureau, mais sa morale n’est pas celle qu’on croit ! Car aucune espèce animale liée à l’homme n’a de sort plus enviable que celui du taureau qui vit en toute liberté et meurt en combattant. La corrida est également une école de sagesse : être torero, c’est une certaine manière de styliser sa vie, d’afficher son détachement par rapport aux aléas de l’existence, de promettre une victoire sur l’imprévisible. La corrida est aussi un art. Elle donne forme à une matière brute, la charge du taureau ; elle crée du beau avec son contraire, la peur de mourir ; elle exhibe un réel dont les autres arts ne font que rêver (…) ». Sous la plume jubilatoire de Francis Wolff, on découvre ce que Socrate pensait de la tauromachie, que Belmonte peut être comparé à Stravinsky, comment Paco Ojeda et José Tomàs fondent une éthique de la liberté et pourquoi Sébastien Castella est un virtuose de l’impassible…

Vous l’avez compris, le philosophe Francis Wolff est aussi un aficionado averti. Il est donc lauréat du prix Feria 2012, distinction qui lui sera remise le samedi 11 août 2012, à Millas, par Christian Bourquin, sénateur des Pyrénées-Orientales et président de la Région Languedoc-Roussillon.

DEMANDEZ LE PROGRAMME…

millas,feria,francis wolff,socrate,belmonte,stravinsky,paco ojeda,jose tomas,sebastien castella,julien lescarret,yves charnet,jean-claude ettori,centre méditerranéen de littérature. le presse papier- Samedi 11 août : à partir de 11h, salle de la mairie de Millas, Salon du Livre taurin avec l’Union des bibliophiles taurins de France (UBTF) qui présentera ses collections. Invités d’honneur : le torero landais Julien Lescarret et l’écrivain Yves Charnet. Lectures taurines de textes sur la tauromachie par Jean-Claude Ettori (des textes dynamiques sur la corrida). Extraits de Mosquito, prix Hemingway 2012.

- Samedi 11 août : à partir de 16h 30, salle de la mairie de Millas. Salon du Livre taurin durant toute la feria de Millas organisé par le Centre Méditerranéen de Littérature (CML) et la Librairie Le Presse Papier. Dédicaces et expositions à la mairie. Vu sur Ouillade.eu ©